Analyse de la superficie des asperges allemandes depuis l'espace

Les satellites de l'Agence spatiale européenne (ESA) suivront depuis l'espace l'impact économique que la crise du coronavirus laisse sur le monde, grâce à un programme présenté ce vendredi pour surveiller des secteurs tels que l'agriculture, le trafic terrestre et aérien ou la pollution.

Analyse des superficies d'asperges en Allemagne
Pendant la crise, les images de Copernicus ont été utilisées pour surveiller les embouteillages et inciter les autorités à faciliter les transferts. Elles ont également été utilisées pour analyser la surface d'une zone de production d'asperges en Allemagne, ce qui a permis de constater rapidement que la production a chuté en avril entre 22 et 30 % par rapport à l'année précédente, soit une perte économique de dix millions d'euros dans une activité essentielle pour la ville de Brandebourg. « Nous voulons que ce soit pratique, afin que les responsables politiques puissent s'en servir pour décider de ce qu'il faut faire et où agir », a déclaré le directeur général adjoint de la Commission européenne pour l'industrie de la défense et de l'espace, Pierre Delsaux.

Par le biais du site http://race.esa.int, tout utilisateur peut accéder à des exemples spécifiques dans lesquels les images des satellites du programme européen Copernicus sont utilisées pour analyser des informations qui nous permettent de voir la reprise économique ou la pollution dans différentes régions. L'exemple le plus célèbre de ces derniers mois est celui des rapports de mesure de la pollution atmosphérique, données obtenues grâce aux satellites européens.

« Nous voulons nous assurer que l'investissement dans l'espace apporte des bénéfices à chacun d'entre nous », a expliqué M. Delsaux, qui a indiqué que le projet est dans sa première phase et que les données et ses applications seront mises à jour grâce à un travail « exhaustif ».

Les premiers tests de ce programme, qui vise à être appliqué dans le monde entier dans le cadre d'une alliance avec l'agence spatiale américaine NASA et la japonaise JAXA, qui sera détaillée le 25 juin, ont également permis d'analyser l'impact sur le trafic aérien, les problèmes aux frontières pour le transport de fournitures essentielles et même l'activité agricole.

Le programme RACE (Coronavirus Rapid Action and Earth Observation Program) est le résultat d'une coopération entre l'ESA, basée à Paris, et la Commission européenne, et vise à apporter un éclairage nouveau sur les changements sociaux et économiques induits par la pandémie.


Source : intallaght.ie


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)