Les États-Unis étudient l'application de nouveaux tarifs à l'Europe pour un montant de 2 750 millions d'euros

Selon un document de l'Office of the US Trade Representative (USTR), le pays nord-américain envisage d'appliquer de nouveaux droits de douane d'une valeur d'environ 3,1 milliards de dollars, soit environ 2,748 millions d'euros au taux de change actuel, à différents produits en provenance de France, d'Allemagne, d'Espagne et du Royaume-Uni. Ces droits, qui seraient également imposés sur certains types de pommes de terre en conserve, entreraient en vigueur à partir du 26 juillet.

Cette mesure est le dernier épisode du différend commercial entre l'Union Européenne (UE) et les États-Unis en raison du conflit provoqué par les subventions que le constructeur aéronautique européen Airbus a reçues au détriment de son concurrent américain Boeing.

Dans une décision d'arbitrage très attendue, l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) a déterminé en octobre dernier les effets négatifs pour Boeing concernant cinq campagnes de vente d'avions remportées par Airbus entre 2011 et 2013, considérant que Boeing les aurait remportées si Airbus n'avait pas reçu de subventions.

En conséquence, l'OMC a donné le feu vert aux États-Unis pour imposer des taxes sur les produits en provenance de l'UE et du Royaume-Uni pour environ 7,5 milliards de dollars.

Cependant, l'OMC devrait se prononcer en faveur de l'UE en septembre dans une autre affaire ouverte entre les deux géants de l'aviation, de sorte que Bruxelles pourrait décider d'imposer des droits de douane sur les produits américains pour environ 11,2 milliards de dollars en représailles aux subventions illégales accordées par les États-Unis à Boeing.

 

Source : EFE / lavanguardia.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)