The future of hope farm aide les jeunes femmes africaines à l’autonomie financière grâce aux champignons

L'entrepreneuse zimbabwéenne, Chido Govera, a créé la structure The future of hope farm, afin de contribuer à l’autonomisation des jeunes filles de son pays. Selon l’Organisation internationale du travail, ces dernières sont particulièrement touchées par le chômage, plus que les adultes ou leurs homologues masculins.

Grâce à sa structure, Chido Govera propose des formations pratiques sur la culture de champignons bio. Plus jeune, c’est dans la ferme à champignons de sa grand-mère qu’elle échappait à sa condition et aux violences sur mineurs.

Elle apprend ainsi aux jeunes femmes comment faire pousser les champignons dans des sacs perforés et disposés sur des étagères, à l’aide d’un mélange de déchets organiques et de semences de champignons. Les sacs sont conditionnés dans une pièce d’incubation pendant deux semaines, avant que les produits soient récoltés et vendus.

Déjà plus de 1 000 jeunes filles et veuves au Zimbabwe, en République Démocratique du Congo, au Ghana, au Cameroun et en Afrique du Sud, ont été formées par The future of hope farm. La structure est soutenue par un entrepreneur belge.

 


Source : agenceecofin.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)