Coronavirus : l'AREFLH se félicite de l'adoption par la Commission de mesures exceptionnelles supplémentaires pour le secteur des fruits et légumes

Suite à la crise du coronavirus et à son impact négatif sur le secteur des fruits et légumes, la Commission européenne a adopté le 7 juillet une série supplémentaire de mesures exceptionnelles pour apporter un soutien additionnel aux producteurs de fruits et légumes.

La principale disposition incluse dans ce train de mesures permettra aux organisations de producteurs et à leurs associations de bénéficier d'une augmentation de la contribution de l'UE (de 50 % à 70 %) pour la mise en œuvre de leurs programmes opérationnels. L'AREFLH a vivement plaidé en faveur de cette mesure exceptionnelle et se félicite de son adoption, car elle permettra d'éviter que les producteurs de l'UE ne perdent des fonds communautaires pour des raisons imputables à la pandémie de coronavirus.

Depuis le début de l'urgence sanitaire COVID-19, l'AREFLH a activement contribué à la définition de plusieurs mesures de gestion de crise en collaborant avec les décideurs politiques européens et en formulant des propositions politiques visant à accorder aux producteurs de l'UE les dérogations législatives nécessaires et des dispositions de flexibilité renforcée pour leur permettre de mieux faire face à l'impact négatif de la pandémie en termes de perturbation du marché et de pénurie de main-d'œuvre.

Parmi les mesures clés demandées, on peut souligner l'adoption des dispositions suivantes :

- Ensemble de dérogations relatives aux contrôles annuels sur place et aux contrôles de premier niveau des opérations de retrait applicables dans le cadre de la politique agricole commune
- Dérogation temporaire à la limite d'un tiers des dépenses pour les mesures de prévention et de gestion des crises dans le cadre des programmes opérationnels des organisations de producteurs
- Une plus grande flexibilité pour la présentation des demandes d'aide par les organisations de producteurs
- Les dérogations liées à la mise en œuvre du programme scolaire en matière de fruits et légumes
- Une dérogation temporaire aux pourcentages maximaux du fonds opérationnel pouvant être dépensés pour toute mesure individuelle ou tout type d'action afin d'assurer un équilibre entre les différentes mesures du programme opérationnel
- Une flexibilité exceptionnelle en ce qui concerne les mesures de non-récolte et de récolte en vert

Les mesures susmentionnées, qui ont été mises en œuvre progressivement grâce à l'adoption de cinq règlements de délégation et d'application, ont permis aux producteurs de fruits et légumes de l'UE de concentrer les ressources de leurs programmes opérationnels sur les perturbations du marché causées par la pandémie de COVID-19 et ont apporté une stabilité financière bien nécessaire en aidant les organisations de producteurs à réduire leurs difficultés de trésorerie.

Pour Simona Caselli, présidente de l'AREFLH, « les régions et les organisations de producteurs européennes sont reconnaissantes à la Commission européenne et au Parlement européen pour le soutien accordé aux producteurs de l'UE. Au cours des prochains mois, l'AREFLH continuera à surveiller la situation du marché et à évaluer la nécessité de nouvelles mesures exceptionnelles en cas de besoin ».

Pour plus d'informations : 
AREFELH
Tél. : +33 5 33 89 10 19
contact@areflh.org 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)