Le Maroc lance une nouvelle stratégie de développement agricole pour doubler ses exportations

Le Maroc a lancé sa nouvelle stratégie de développement agricole, « Génération Green 2020-2030 », avec laquelle il prévoit d'améliorer le produit intérieur brut du pays et de doubler ses exportations dans les dix prochaines années, faisant suite au Plan Maroc vert.

Lors de la présentation officielle de la stratégie, le ministre de l'agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannochu, a souligné que le Plan Maroc Vert, lancé en 2008, « a permis au pays de multiplier son PIB agricole, ses exportations agricoles, d'augmenter le niveau d'investissement et la création d'emplois ». Cependant, il est temps d'envisager un nouveau niveau de développement et de mettre en place une nouvelle stratégie agricole basée sur deux grands pôles. « D'une part, la valorisation de l'élément humain par l'émergence d'une nouvelle classe moyenne agricole (350 000 ou 400 000 nouveaux logements) et l'émergence d'une nouvelle génération d'entrepreneurs par la valorisation d'un million d'hectares de terres collectives, ainsi que la création de 350 000 emplois ».

L'autre pôle s'occupe du développement des secteurs agricoles avec pour objectif de doubler les exportations et le PIB agricole d'ici 2030 tout en améliorant la distribution alimentaire par la modernisation de 12 marchés de gros et des marchés traditionnels.

Le Maroc a également lancé la stratégie « Forêts du Maroc », qui se concentre sur le développement de l'eau et des forêts. Le pays entend également moderniser le réseau d'irrigation de ses exploitations, en particulier celles à plus forte valeur ajoutée, comme les produits horticoles. Dans ce sens, les travaux se poursuivent pour la création d'une usine de dessalement à Agadir, fruit d'un partenariat public-privé.

Les principaux objectifs de cette grande station de dessalement de 20 hectares, située à 40 kilomètres au sud d'Agadir, dans le parc national de SoussMassa, sont d'alimenter toute la région d'Agadir et d'assurer l'approvisionnement en eau d'irrigation de la plaine de la Chtouka, (15 000 hectares), l'une des principales régions horticoles du Maroc qui produit plus de 84 % et 65 % des exportations horticoles et d'agrumes du pays.

Selon le FEPEX, cette nouvelle stratégie de développement agraire au Maroc reflète un engagement en faveur d'une agriculture d'exportation axée sur les fruits et légumes, et la mise en œuvre des mesures nécessaires pour y parvenir, telles que le développement d'usines de dessalement pour améliorer l'irrigation. L'augmentation de la production de fruits et légumes exportables du Maroc va aggraver l'impact négatif que les productions marocaines ont déjà sur le secteur espagnol et plus généralement communautaire.

 

Source : fepex.es 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)