« Le plastique: en conflit avec les bananes Faitrade et Bio »

L’utilisation exagérée et sans limites du plastique est un phénomène auquel le monde entier est confronté. Nous nous sommes demandés comment nous pouvions contribuer de manière constructive et positive à cet énorme problème environnemental. « Poser la question, c’était déjà y répondre : se regarder dans le miroir, commencer par soi, ne pas chercher à donner des leçons aux autres », raconte Frank Vermeersch d’Agrofair.


 
« Nous étions convaincus d’être sur la bonne voie avec nos bananes Fairtrade et Bio. Qu’y-avait-il à en redire ? Il n’est pas possible de faire mieux que cela, pensions-nous. Sauf que dans ces paysages à l’apparence idyllique de plantations de bananes à petite échelle, il y avait quelque chose qui faisait tâche : l’invraisemblable quantité de plastique qui y trainait. Cela ne s’arrêtait pas aux parcelles. Le plastique circulait dans et autour des villages, trainait sur les routes, flottait dans les rivières alentours, … une vision peu réjouissante de notre jolie histoire de bananes Fairtrade et Bio, ce qui fut assez confrontant ».
 
La conséquence fut une réelle prise de conscience. Nous avions décidé de tout mettre en œuvre pour changer cela. Mais par où commencer ? « Dans des pays comme le Pérou, l’Equateur où le quotidien est encore bien souvent la lutte contre la misère et où le plastique n’est par conséquent pas la priorité numéro 1, ce n’est pas une sinécure », explique Frank. « Dans le courant de l’année 2015, les réflexions et pensées qui s’étaient bousculées les unes après les autres ont fini par émerger. Nous décidions alors de fixer des objectifs qui furent inscrits dans un rapport de durabilité, publié dans la foulée. Ce faisant, et emportés par notre enthousiasme nous mettions en quelques sortes la charrue devant les bœufs. La presse en fit l’écho et dès ce moment-là, il n’y avait plus de marche arrière possible… »


 
« On aurait dit la Procession de Echternach, avec trois pas en avant et deux en arrière, tomber et se relever, essais et erreurs avec des moments de découragement où nous nous demandions dans quelle aventure nous nous étions lancés. Mais jamais l’idée nous a traversé l’esprit d’abandonner le combat. Le résultat de tout cela, nous l’avons mis en images dans une courte vidéo qui relate le chemin parcouru et la destination finale que nous visons.

Le travail n’est jamais achevé. Quand nous aurons atteint les objectifs de ce projet, d’autres défis pour créer une harmonie entre l’humain, la terre et l’environnement, surgiront. Nous en voyons déjà les prémices avec notamment la gestion de l’eau et la lutte contre le Fusarium Tropical Race TR 4 (un champignon, voir article de la BBC) qui sont des enjeux urgents. C’est la raison pour laquelle ces sujets occupent désormais une place proéminente sur notre site et dans notre rapport RSE.


 
La devise d’Agrofair, assise scientifique, pragmatisme, empathie, intuition raisonnée, patience 
Dans le passé nous avions tendance à ne pas communiquer cette information mais les temps ont changé. Nous avons compris que partager notre expérience, pratiquer la transparence, ne comportent que des avantages, que cela créé des synergies parfois inattendues qui nous apportent la preuve incontestable qu’à côté d’atteindre les très formels « 4P » (Produit, Prix, Placement, Promotion), il y a de très nombreux autres aspects qui rentrent en ligne de compte pour mettre sur pied un produit performant en termes durables et commerciaux.


 
« Il va sans dire qu’il est important de se sentir soutenu dans cette approche complète et quelque peu complexe. Tout le personnel de l’organisation doit être entièrement investi de cette manière de penser, sinon cela ne fonctionne pas. Chez nous, ce n’est pas un problème car notre direction soutient totalement cette approche. Plus encore, c’est de là aussi que viennent les nouvelles impulsions et le personnel ne rechigne pas à suivre sur le plan opérationnel », raconte Frank.
 
L’année 2021 annonce l’anniversaire de nos 25 ans. Lorsqu’Agrofair a été fondé, nous avions pour mission de jouer le rôle de pionner, de celui qui ouvre les portes et d’endosser l’image d’iconoclaste. Tout cela pour mettre fin aux pénibles réalités du monde de la banane. Dans notre ADN circule encore l’esprit de la transmission. Celui-ci demeurera toujours, et ce en association avec une approche win-win. Après 25 ans, nous pouvons dire que beaucoup d’aspects du monde de la banane se sont améliorés et à travers les années, d’autres acteurs concurrents ont suivi le mouvement. Sans vouloir sembler trop présomptueux, nous sommes fiers du chemin parcouru même s’il restera toujours beaucoup à faire ».
 
« Le terme à la mode d’Influenceur qui est actuellement beaucoup utilisé est pourtant celui qui nous définit le mieux. Nous comptons bien le rester, car le besoin de réaliser des changements nécessaires dans le monde de la banane nous est greffée au cœur », termine Frank.

Pour plus d’information :
Frank Vermeersch
AgroFair
Tél.: +31(0)180 643 975
Cell. : +31(0)654 774 190
Frank.vermeersch@agrofair.nl 
www.agrofair.nl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)