La production de bananes devient plus écologique à La Réunion

Un test a été mis en place sur une exploitation de Saint-Joseph afin de remplacer les sacs en plastique pour la protection des bananes par une matière biodégradable. Le plastique constitue en effet un problème majeur dans la production des bananes puisque les sacs de protection utilisés par les agriculteurs s’entassent sur les champs.

Le nouveau produit est un « plastique beaucoup plus fin que l’autre, de l’ordre de 16 microns qui tient bien, contre une épaisseur de 30 à 40 microns pour l’autre modèle », indique Ignace Hoarau, responsable de la cellule arboriculture fruitière à l’Association réunionnaise pour la modernisation de l’économie fruitière, légumière et horticole (Armeflhor). Ce matériau a l’avantage de commencer à se biodégrader en 7 mois, alors que le plastique reste présent des décennies. Un hectare de surface représente en moyenne 2 000 sachets de ce type ; ce qui représente une importante quantité de plastique en moins.

« Comme on est un peu dans une démarche biologique, si c’est agroécologique, ça nous intéresse », confie Thomas Mezino, agriculteur. L’utilisation est similaire à une gaine traditionnelle : « On la pose exactement comme une gaine traditionnelle. Mais à la suite, on met la gaine directement dans son champ et on n’a pas à la jeter à la poubelle, l’agriculteur perd moins de temps », précise Ignace Hoarau.

Après des résultats satisfaisants, l’Armeflhor prévoit d’effectuer une démonstration du résultat avec d’autres agriculteurs mais aussi des partenaires et le fournisseur, afin de lancer ce produit dans les exploitations.

 


Source : linfo.re


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)