Cultiver des légumes en eau salée pourrait être la réponse à la situation alimentaire mondiale

Selon les experts, la production alimentaire doit augmenter de 70 % au cours des 30 prochaines années pour nourrir une population mondiale qui devrait atteindre 9 milliards de personnes. Malheureusement, l'agriculture traditionnelle est confrontée à une pénurie d'eau croissante en raison du changement climatique. L'eau douce ne représente que 2 % de toute l'eau sur Terre, et dans de nombreuses régions, comme la région subsaharienne et le Sous-continent indien, l'eau est très rare ou fortement contaminée.

Même les régions réputées pour leur climat humide, comme le Royaume-Uni, sont confrontées à des sécheresses dues à de faibles précipitations et à une utilisation accrue de l'eau. En mai, le Royaume-Uni n'a connu que la moitié des précipitations moyennes auxquelles il s'attendrait normalement. Selon le Centre britannique d'écologie et d'hydrologie, le printemps dernier a été le quatrième plus sec jamais enregistré et le printemps le plus sec jamais enregistré dans de nombreuses régions d'Angleterre et du Pays de Galles.

C'est pourquoi une ferme de la côte ouest de l'Écosse utilise l'océan Atlantique pour cultiver des légumes. Dirigée par la start-up Seawater Solutions, basée à Glasgow, elle utilise de l'eau salée plutôt que de l'eau douce pour cultiver des aliments.

« Nous prenons ces terres, qu'il s'agisse de terres agricoles dégradées ou de terres inondées, et nous construisons ensuite un écosystème artificiel de marais salés où nous pouvons extraire des aliments en même temps », explique Yanik Nyberg, fondateur de Seawater Solutions, à Euronews Living.

Ces cultures, appelées halophytes, prospèrent dans les eaux à fort pourcentage de sel comme les semi-déserts et les bords de mer. Les halophytes peuvent être consommées ou utilisées comme matière première pour les cosmétiques, les biocarburants et le fourrage des plantes marines. Les marais salants où elles poussent protègent la côte contre les inondations et l'érosion et absorbent 30 fois plus de carbone que les forêts tropicales.



Cliquez ici pour lire l'article complet.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)