La croissance du marché des fruits bio présentée par Med’Agri

Le chiffre d’affaires du marché alimentaire bio en France en 2020 est estimé à 12 milliards d’euros selon Interfel et Bio de Provence-Alpes-Côte d'Azur

Lors d’une présentation du marché, Isabelle Jusserand, responsable agriculture biologique à Interfel, a indiqué que « les fruits et les légumes frais représentent 17 % de ce marché, soit plus de 2 milliards d’euros. Il s’agit de la deuxième catégorie de produits bio après l’épicerie. Au sein de la filière fruits et légumes, le bio représente 8,5 % en volume et 10,5 % en valeur. Les Français consomment de plus en plus de fruits et légumes bio, 8 kilos par ménage contre 5,9 kilos en 2015. 68,7 % des ménages achètent aujourd’hui des fruits et légumes bio contre 54,5 % en 2015 ».

En PACA, on observe une forte progression des conversions à l’agriculture biologique. « Dans la région, fin 2019, 4 000 hectares de fruits sont menés en bio ou en conversion, dont 2 770 hectares de pommes et de poires qui représentent 70 % des surfaces dans la région, contre 40 % au niveau national. Le raisin de table, première espèce produite après les pommes et les poires, représente 360 hectares », précise Anne-Laure Dossin, chargée de mission chez Bio de PACA.

La demande dépassant largement l’offre, cela laisse la place à de nouvelles conversions. Certains producteurs s’inquiètent cependant des nouveaux arrivants qui méconnaissent les spécificités du bio. Ils jugent aussi dangereux la production de fruits bio à moindre qualité gustative et une désaisonnalisation des ventes, avec des pommes bio pouvant être stockées en magasin jusqu’en juin. Ces actions sont souvent réalisées pour répondre aux industriels qui ont besoin d’un produit disponible au fil des ans, en quantité suffisante, avec des livraisons garanties, sans ruptures et conformes à leur cahier des charges.

Au niveau de la transformation, les compotes et les jus ont une dynamique intéressante. En effet, « les compotes constituent un marché porteur tout l’hiver avec deux opérateurs industriels principaux, Charles et Alice en local et Materne au national. Ils utilisent à eux deux 8 000 tonnes de fruits bio pour la campagne 2020/2021. Le marché des jus est plus tendu avec des apports normands et bretons en gros volumes », indique Claire Ruat du Mérac, chargée de commercialisation pour Bio de PACA.

 


Source : bleu-tomate.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)