Juan González, de Greenline Gate :

« Les myrtilles biologiques vont fortement concurrencer les myrtilles conventionnelles »

La production de myrtilles, qui joue un grand rôle dans le marché bio européen des fruits rouges, se développe dans l'hémisphère sud. L'Amérique latine est un important fournisseur et a enregistré une croissance notable de la demande ces dernières années.

En fait, l'Union européenne a encouragé un mouvement ambitieux vers une économie plus verte par le biais du Green Deal, un pacte qui vise la neutralité climatique. Grâce à la stratégie « De la ferme à la table », elle favorisera le développement de la production biologique. L'objectif est que 25 % de l'ensemble des terres agricoles européennes soient consacrées à l'agriculture biologique d'ici 2030.

« Les producteurs de myrtilles d'Amérique latine ont anticipé les grandes tendances du marché biologique », déclare Juan González, directeur de Greenline Gate. « Aujourd'hui, il serait tout à fait possible d'offrir les volumes nécessaires de myrtilles biologiques à tout supermarché qui souhaite faire la transition de la myrtille conventionnelle à la myrtille biologique. Et Greenline Gate a le défi d'être un leader dans l'aide aux producteurs d'Amérique latine dans cette transition durable ».

Après avoir travaillé pendant des années dans le secteur des fruits et avoir été en contact avec des producteurs et des exportateurs d'Amérique latine, Juan González a décidé de commencer avec Greenline Gate il y a deux ans et de se spécialiser dans l'importation de produits biologiques. « La myrtille biologique est le plus gros produit avec lequel nous travaillons, avec une large fenêtre commerciale de près de 7 mois, de début septembre à fin février. Nous avons pu mettre tout cela en place grâce à la collaboration de plusieurs producteurs latino-américains importants, qui ont uni leurs forces sous une plateforme commune à Greenline Gate afin de pouvoir approvisionner le marché européen sans interruption ». L'entreprise collabore avec des producteurs certifiés pour exporter des myrtilles biologiques vers l'Union européenne, conformément à la réglementation communautaire. Le fruit est produit en Argentine (dont la saison a débuté en septembre), au Chili et au Pérou.

« Nous pouvons donner à tous les acheteurs, supermarchés et importateurs en Europe la garantie d'un emploi qui répond déjà aux futures exigences que l'UE va leur imposer », déclare Juan González.

« Les myrtilles biologiques vont concurrencer fortement les myrtilles conventionnelles »
Selon le directeur de Greenline Gate, la situation actuelle causée par le COVID-19 a entraîné un « ralentissement » du marché. Cependant, contrairement au marché conventionnel, où il y a une production massive et incontrôlée de myrtilles, le marché biologique est toujours marqué par la stabilité.

« Cette année, plusieurs facteurs ont rendu les choses difficiles sur le marché conventionnel de la myrtille. Outre le retard important de la récolte en Afrique du Sud, au Pérou et en Argentine, le fret aérien a été réduit de 30 % au début des campagnes. La plupart des fruits ont dû être expédiés par mer et maintenant la totalité de la récolte arrive en même temps. Malheureusement, il y a eu un manque de planification », dit-il. « Cela ne s'est pas produit dans le secteur biologique. Les conteneurs sont bien gérés depuis le mois d'octobre et sont arrivés par bateau tout au long de la saison, ce qui a permis de créer une situation confortable pour les myrtilles biologiques sur le marché européen cette année. Les ventes se poursuivent et, malgré le ralentissement général du marché, les prix sont également restés stables. C'est la grande différence : le nombre de consommateurs de produits biologiques continue d'augmenter d'année en année et ils sont fidèles à ces produits ».

Tout porte à croire que les perspectives de croissance du marché de la myrtille biologique à moyen et long terme resteront très bonnes. « Tôt ou tard, les myrtilles biologiques vont concurrencer très fortement les myrtilles conventionnelles, car les prix seront de plus en plus similaires », prévoit-il. « Un indicateur très intéressant est que le marché des myrtilles biologiques en Europe a connu une croissance plus importante que celui des États-Unis. En outre, de nombreux clients et importateurs européens qui travaillaient jusqu'à présent avec des produits conventionnels sont en train de se faire certifier bio. Alors qu'il y a 20 ans, le bio était considéré comme une utopie, aujourd'hui, c'est une réalité qui va progressivement s'imposer ».

Pour plus d'informations :
Juan González
GreenLine Gate Sprl.
Tél. : + 32(0)470.454.703
juan@greenlinegate.com
www.greenlinegate.com 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)