Des aérogels à partir de déchets d’ananas

La culture de l’ananas créée de nombreux résidus agricoles qui sont généralement brûlés ou laissés dans la nature où ils pourrissent. Un nouveau procédé permet maintenant de convertir ces déchets en aérogels.

On estime que 76,4 millions de tonnes de déchets de feuilles d'ananas sont générées chaque année. « Pour chaque kilogramme de fruits produit, presque trois fois plus de déchets de feuilles d'ananas sont générés. Les agriculteurs encombrés par ce sous-produit volumineux et fibreux le brûlent généralement, le compostent ou le réutilisent comme aliment pour animaux », explique Duong Hai Minh, professeur au département de génie mécanique de l'Université nationale de Singapour (NUS). Avec ses collègues de l'Université, il a publié leur étude sur la fabrication d'aérogels depuis des déchets d'ananas dans le numéro du Journal of Environmental Chemical Engineering qui paraîtra en décembre 2020.

Les aérogels sont des matériaux solides et légers qui sont créés en combinant un polymère avec un solvant pour former un gel, puis en éliminant le liquide du gel et en le remplaçant par de l’air. Ils sont utilisés principalement pour l'isolation thermique et acoustique. « Nous avons également démontré leurs applications potentielles dans la conservation des aliments et le traitement des eaux usées. C'est un grand pas vers une agriculture durable et la gestion des déchets », précise-t-il.

Par le passé, le chercheur a développé et breveté des techniques de création d'aérogels à partir de vieux pneus en caoutchouc, de marc de café et de bouteilles en plastique. « Notre dernier travail, pour fabriquer des éco-aérogels à partir de déchets agricoles et alimentaires, a commencé en août 2016 et a pris trois ans pour obtenir des résultats prometteurs », explique Duong Hai Minh.

Pour la fabrication, les fibres d'ananas sont extraites des feuilles à l'aide d'une machine de décortication, puis mélangées avec de l'alcool polyvinylique réticulant (PVA) et durcies à 80 °C pour favoriser la réticulation entre les fibres et le PVA. Le processus s'avère même plus rapide que la technique classique.

« La technologie avancée pour convertir les résidus d'ananas de faible valeur en aérogels techniques de haute valeur pour la conservation des aliments et le traitement des eaux usées, augmentera la sensibilisation des gens à la protection de l'environnement en transformant les déchets en matériaux utiles avec des applications nouvelles et intéressantes », indique Phung Le, directeur de la raffinerie et de la pétrochimie au Centre de recherche technologique de l'université de technologie de Ho Chi Minh-Ville au Vietnam. « Bien qu'une procédure complète de recyclage des déchets n'ait pas encore été complètement développée, c'est une étape importante vers le développement durable à travers la construction d’une réflexion inventive et innovante au sein de la jeune génération sur l'aide à l'environnement et la préservation de la nature. »

 


Source : scidev.net


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)