Béatrice Chauffaille, Luce Savian, Jessica Roussel – Alliance Perlim Meylim  :

« Nous voulons anticiper le réchauffement climatique pour ne pas le subir »

Les records de température et de précipitations récurrents confirment chaque année davantage que le réchauffement climatique est une problématique bien réelle, à laquelle le monde agricole va devoir s’adapter. Depuis déjà plusieurs années, l’Alliance Perlim Meylim a souhaité anticiper ce changement climatique, en mettant en place un certain nombre d’adaptations au verger. Des adaptations présentées par Luce Savian, Ingénieure Technique Verger, Jessica Roussel, en charge de la RSE et de la qualité et Béatrice Chauffaille, Responsable de la Communication au sein de l’Alliance Perlim Meylim.

« Nous constatons qu’à l’échelle agricole, nous sommes aujourd’hui fortement impactés par les aléas climatiques, caractérisés notamment par de longues périodes de sécheresse, des épisodes pluvieux prolongés et intenses, des épisodes de grêle sur fleurs et petits fruits etc. Cet impact sur les vergers a évidemment une répercussion sur la commercialisation, dont il faut tenir compte dans le choix des variétés ».

Une sélection variétale réfléchie
La lutte contre le réchauffement climatique passe principalement par l’adaptation variétale au sein des vergers : « Diversifier son portefeuille variétal est aujourd’hui essentiel. En ce qui nous concerne, nous avons choisi de nous tourner vers des variétés qui sont tolérantes à la tavelure afin de diminuer les traitements et la pression qu’engendre l’environnement sur la variété. Certaines sont en effet beaucoup plus sensibles que d’autres aux aléas climatiques et aux maladies. Par ailleurs, il est important de sélectionner des variétés dont les périodes de floraison coïncident, et qui ont des pollens compatibles. Certaines recherches sur la Golden ont également mis en avant une avance de floraison de 2,5 jours tous les 10 ans (Source : ORACLE – « Avancée du début de floraison du pommier Golden Delicious à Angers »). Il faut donc s’attendre à devoir récolter les fruits de plus en plus tôt ».

Augmenter l’efficacité de la pollinisation grâce à la présence des pollinisateurs
Afin de favoriser la pollinisation, l’Alliance Perlim Meylim a également dédié des surfaces à la plantation de jachères mellifères. Des ruches ont été installées dans les vergers pour favoriser la pollinisation. Des hôtels à insectes et à pollinisateurs sauvages ont également été placés dans un but pédagogique et d’observation. Ils permettent en effet de mieux observer les insectes. Par ailleurs, Perlim est certifiée Bee Friendly.

L’irrigation, un paramètre indispensable en période de sécheresse
Aujourd’hui, plus de 95 % des surfaces de l’Alliance Perlim Meylim sont irriguées. « Il s’agit d’un point très important car dans le Limousin, nous n’avons pas d’accès à l’eau qui soit acquis. Tout un travail a donc dû être mis en place afin d’amener l’eau dans les vergers. Grâce aux efforts consacrés, nous avons réussi à mettre un système d’irrigation par goutte à goutte en place, ce qui est une grande avancée dans la région ».

Par ailleurs, dans le cadre du cahier des charges de l’AOP Pomme du limousin, l’irrigation est un paramètre très contrôlé. « Nous devons par exemple impérativement arrêter l’irrigation au 31 août ou au plus tard 15 jours avant la récolte ».

Une protection efficace contre la grêle
Le changement climatique engendrant des épisodes de grêle beaucoup plus tardifs et intenses, l’Alliance Perlim Meylim a couvert 100 % de ses vergers de filets paragrêle. « C’est une démarche que nous avons engagée depuis les années 90, car à cette période, nous avons eu de la grêle tous les ans jusqu’à la veille de la récolte pendant une dizaine d’années. Nous sommes certainement en France la région la plus couverte, car très sujette aux épisodes de grêle ».

Une protection antigel nécessaire
Bien que le gel ne touche pas les vergers chaque année, les conséquences pour la récolte peuvent être catastrophiques. Certains de ses vergers étant situés dans des zones très gélives, l’Alliance a décidé d’équiper d’une protection antigel l’ensemble de ses surfaces les plus sujettes au gel. « Nous sommes dans une région caractérisée par un climat océanique, dont les amplitudes thermiques sont de plus en plus marquées ces dernières années. Par conséquent, nous sommes plus souvent touchés par le gel. Une bonne protection de nos vergers est donc nécessaire ».

Lutter contre les coups de soleil
Si le gel et la grêle ont la capacité de détruire une récolte, les coups de soleil estivaux peuvent s’avérer tout aussi néfastes. « Pour lutter contre les coups de soleil, nous appliquons du talc sur les fruits d’été. Cette fine couche blanche permet de diminuer la température des fruits et évite que le soleil ne les brûle ».

Penser le verger dans son environnement
La pomme du Limousin AOP incarne l’identité de l’Alliance Perlim Meylim qui privilégie sa production sur les vergers les plus adaptés. « Nous travaillons aussi avec de jeunes vergers, une gamme variétale plus diversifiée, du matériel au verger adapté au contexte climatique, tout en accordant une attention particulière au positionnement et à l’orientation de nos plantations. Nous tenons à continuer de produire de la Golden d’excellence sans subir les contraintes liées au réchauffement climatique et pour cela, nous devons penser de manière moderne nos vergers. Ce qui veut dire, penser le verger dans son environnement ».

Préserver la biodiversité pour lutter contre la pression des ravageurs
Les hivers étant de plus en plus doux, le manque de froid empêche une régulation efficace des populations de ravageurs. Sans compter qu’à la pression de ravageurs connus, s’ajoute également celle de nouvelles espèces. « Pour maîtriser l’augmentation de la pression des ravageurs tout en répondant à notre ambition de limiter au maximum l’emploi de produits phytosanitaires, il est indispensable de préserver la biodiversité et les auxiliaires de culture. Pour cela, nous développons des corridors de biodiversité, plantons des haies, disposons des nichoirs dans les vergers pour attirer les prédateurs tels que les oiseaux et chauve-souris. Nous mettons tout en place pour créer un écosystème équilibré qui permette de réduire la pression des ravageurs ».

Outre les moyens mis en œuvre pour anticiper le changement climatique, l’Alliance Perlim Meylim multiplie les actions responsables dans le cadre de sa politique RSE, comme le choix d’un emballage entièrement recyclable pour ses pommes produit par un partenaire local, la mise en place du désherbage mécanique sur l’ensemble de ses parcelles ou encore l’obtention de la certification HVE pour tous ses producteurs.

Pour plus d'informations : 
Luce Savian
Alliance Perlim Meylim
Tél. : +33 555 25 29 45
Cell. : +33 676 973 149 
luce@perlim.com 

Jessica Roussel
Tél. : +33 555 252 937
jessica@perlim.com  

Béatrice Chauffaille
Tél. : +33 555 252 930
beatrice@perlim.com   
www.perlim.com  
www.alliance-perlim-meylim.fr   
Présents également sur :   


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)