Incertitude sur la campagne de la fraise à Huelva face au Brexit

Alors que débute la récolte des fraises à Huelva, les producteurs s’inquiètent qu’aucun accord ne soit encore conclu autour du Brexit. 66 % des entreprises agricoles de la région dédiées aux fruits rouges exportent leurs produits au Royaume-Uni.

Avec le Brexit, le Royaume-Uni, troisième marché des fruits rouges de Huelva en Europe, quittera le 1er janvier l’accord commercial actuel établi entre les pays de l’Union européenne. Sans celui-ci, le gouvernement britannique devra imposer des tarifs sur les baies espagnoles à 11,2 % pour les fraises, 8,8 % pour les framboises et 9,6 % pour les myrtilles et les mûres.

Selon l’association agricole Asaja, le secteur des fruits rouges pourrait être « l’un des plus touchés, puisque le Royaume-Uni a des intérêts directs dans la production de baies sous d’autres latitudes ». Elle cherche d’ailleurs « des marchés alternatifs pour alléger le surcoût que peut entraîner l’exportation vers le Royaume-Uni ».

 


Source : agrimaroc.ma


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)