Minimiser les pertes de récolte et réduire l'impact financier de la maladie sur les concombres

Les maladies horticoles font partie des défis les plus sérieux auxquels sont confrontés les producteurs lors du processus de culture. Ce problème peut être causé par un ou plusieurs agents biologiques, tels que des virus, des bactéries ou des champignons. Afin de prévenir ou de minimiser les pertes de récolte et l'impact financier causé par la maladie, les producteurs doivent se doter de connaissances pertinentes et d'outils appropriés. Les variétés résistantes aux maladies peuvent être l'une des approches les plus efficaces de la boîte à outils des producteurs pour contrôler et prévenir les dommages potentiels.

Les sélectionneurs d'Hazera ont une longue histoire de développement de variétés résistantes à de multiples maladies. Certaines de ces variétés peuvent offrir un niveau élevé de résistance aux maladies (HR), tandis que dans d'autres variétés, le niveau de résistance est plus modéré voire intermédiaire (IR). Les variétés présentant une résistance élevée peuvent limiter l'infection et la croissance, ou la multiplication de l'agent pathogène sur ou dans la plante, ce qui peut entraîner peu ou pas de symptômes ; tandis que les variétés présentant une résistance intermédiaire peuvent permettre le développement de symptômes, mais toujours beaucoup moins que dans le cas des variétés sensibles. Ainsi, les cultivateurs peuvent utiliser et dépendre de cultivars résistants pour obtenir des rendements acceptables et assurer un rendement économique même en cas de maladie.

Les concombres sont vulnérables au virus de la tomate Leaf Curl New Delhi (ToLCNDV), qui est une maladie hautement infectieuse. Elle est transmise par les aleurodes et se propage actuellement rapidement au Moyen-Orient et dans la région méditerranéenne. Chez les concombres, le ToLCNDV peut causer de graves dommages aux fruits, notamment une peau rugueuse, des fissures longitudinales et une grave détérioration de la quantité et de la qualité du produit. Les symptômes sont très variables mais, en fin de compte, ils entraînent une perte importante de rendement et de revenus pour le producteur.

Actuellement, la gestion du ToLCNDV repose principalement sur la lutte contre les aleurodes, la culture protégée dans des serres à l'épreuve des insectes, l'élimination des plantes infectées et l'évitement des cultivars les plus sensibles ou les plus sujets à la maladie.

Désormais, avec le lancement de la nouvelle série PRO+ de variétés de concombres Hazera dotées d'une résistance accrue aux maladies, les producteurs peuvent déployer un nouvel outil fiable, rentable et écologique pour réduire les dommages aux cultures et les pertes financières : l'une des nouvelles résistances des variétés de cette série est la résistance intermédiaire (IR) au ToLCNDV.

PasioND, la première variété de la série PRO+ d'Hazera, a été développée spécifiquement pour le marché espagnol et présente un rendement très bon et stable tout au long de la saison de croissance, fournissant des fruits de haute qualité et de longueur uniforme. Avec le PasioND, la culture est bien protégée grâce à son large éventail de résistances, y compris l'oïdium et les maladies virales - CYSDV, CVYV et ToLCNDV (IR).

Pour plus d'informations :
Hazera Seeds‏
Tél. : +972 8850 8815
Fax : +972 8850 2442
info@hazera.com
www.hazera.co.il 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)