Déclarations du Ghana et du Royaume-Uni sur l'accord commercial de continuité

Le Ghana veut confirmer l'accord commercial post-Brexit avec le Royaume-Uni

Le premier lot de cargaisons ghanéennes à destination du Royaume-Uni à se heurter aux tarifs post-Brexit a accosté à Portsmouth la nuit dernière ; avec 185 tonnes de bananes.

Parce que la Grande-Bretagne et l'Union européenne ont conclu un accord commercial si près de la date limite de transition du divorce du 31 décembre, d'autres accords de « continuité » - ceux destinés à reconduire les termes de l'échange dont le Royaume-Uni bénéficiait en tant que membre de l'UE - sont toujours en suspens. Les accords avec l'Albanie, l'Algérie et la Serbie sont également en suspens.

Ian Mitchell, chargé de mission au Center for Global Development, a déclaré que si Londres a réussi à reconduire la plupart de ses accords commerciaux, les ministres ont « sous-estimé les complexités au Ghana. » 

Le ministre ghanéen du commerce et de l'industrie, Alan Kyerematen, et la secrétaire d'État Britannique au commerce international, Liz Truss, se sont rencontrés par vidéoconférence et ont publié la déclaration suivante :

« Nous sommes heureux d'annoncer aujourd'hui que nous sommes parvenus à un consensus sur les principaux éléments d'un nouvel accord commercial. Celui-ci constitue la base pour reproduire les effets de la relation commerciale existante entre le Royaume-Uni et le Ghana - une relation qui est soutenue par nos liens étroits de personne à personne et qui a stimulé la croissance économique, créé des emplois et inspiré la créativité et l'innovation dans nos deux pays. » 

« L'intention est que l'accord prévoit un accès en franchise de droits et de contingents pour le Ghana et les mêmes réductions tarifaires préférentielles pour les exportateurs britanniques que celles prévues par l'arrangement actuellement en vigueur. Nous avons l'intention, au cours des prochaines semaines, de finaliser le texte de l'accord afin de refléter les progrès réalisés en ce qui concerne les règles d'origine, les accords de cumul, les engagements limités dans le temps, les dispositions relatives à la coopération au développement et les engagements en matière de droits de l'homme et de bonne gouvernance. » 

« Nous réaffirmons notre ambition commune de renforcer encore notre partenariat à l'avenir et de travailler avec les partenaires d'Afrique de l'Ouest pour progresser vers un accord régional. » 



Source : gov.uk


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)