Diego Moeykens, Indiana Import :

« L’industrie du raisin de table change rapidement, dans toutes les zones de production »

Indiana Import a pour habitude de commencer la saison du raisin d’importation vers la mi-novembre avec les produits d’origine Pérou, et d’en proposer jusqu’à fin avril à ses clients.

« Cette année la transition entre la saison italienne et espagnole et le raisin d’importation s’est faite de manière plus souple et sans trop de frictions », rapporte Diego Moeykens, gérant de la société Indiana Import. « Il y avait déjà moins de produits espagnols et italiens disponibles. De plus, certains producteurs européens visent le marché de niche qui cherche de nouvelles variétés sans pépins. En effet, c’est la première fois que nous commençons la saison sur un marché face à des variétés italiennes plus chères que notre raisin. C’est évident que l’industrie du raisin de table est en train de changer rapidement, et ce dans toutes les zones de production ».

Une production sud-africaine impactée par les aléas climatiques 
Deux acteurs principaux se partagent la première partie de la saison du raisin d’importation. « Il s’agit du Pérou et de l’Afrique du Sud. Pour le Pérou, la saison a commencé cette année légèrement en avance. En revanche pour l’Afrique du Sud, la saison a été retardée de deux semaines en raison des basses températures en production. De plus, les épisodes orageux et pluvieux qui se sont abattus sur les vignes fin décembre ont sévèrement affecté la qualité et le rendement de la production sud-africaine ».

Un marché européen équilibré
Malgré le contexte économique actuel engendré par la crise, la demande en Europe est satisfaisante. Le manque de produits disponibles engendre un marché équilibré. « Nous pensons que cela va durer quelques semaines encore. Les prix ont été un peu plus bas au début de l’année comparé à la saison précédente. Néanmoins, je pense que dans la moyenne, nous nous situerons dans le niveau de prix de l’année dernière. Mais il faudra attendre le début de la saison du raisin blanc d’Inde et les volumes disponibles pour savoir comment l’arrivée de la marchandise influencera le marché. Cela dit, ce n’est pas un raisin concurrentiel dans tous les secteurs et aux yeux de tous les clients. En général, les clients cherchent un raisin blanc de couleur claire, de gros calibre et avec un bon taux de sucre. Et en ce moment, peu de variétés respectent les trois critères. Nous sommes fières de pouvoir proposer la variété Timpson à nos clients, laquelle est peut être la meilleure variété disponible en ce moment ».

Un consommateur qui réagit de façon différente entre le 1er et 2e confinement
Bien qu’Indiana Import ait abordé la saison avec quelques inquiétudes en souvenir de la première vague de Covid-19, elle semble très bien se dérouler. « Lors du premier confinement, les raisins rouges ont été boudés par le consommateur. Mais cette seconde vague de Covid-19 met en évidence un changement dans ses préférences de consommation. Il réagit clairement de façon différente par rapport à la première vague. Oui, on peut dire que la consommation est satisfaisante vu la conjoncture actuelle de l’économie. Nous sommes même étonnés de voir à quel point la demande actuelle en raisin rouge sans pépins et en Red Globe est bonne. C’est un fait plutôt rare que d’avoir des ventes fluides dans toutes les variétés de raisin en même temps ».

Pour plus d’informations :
Diego Moeykens
Indiana Import
Perpignan - France
contact@indiana-import.com 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)