Aperçu des effets des intempéries hivernales en Andalousie

L'Association des petits producteurs (UPA) d’Andalousie a fait une première estimation des dégâts causés par la tempête Filomena et la vague de froid. L'Est de l’Andalousie a été la zone la plus touchée selon l'organisation.

Dans la province d'Almeria, le froid intense a entraîné une baisse des rendements dans la production de légumes de serre et de plein air, car les températures basses ralentissent le métabolisme des plantes. L’offre en légumes, principalement en tomates, concombres, courgettes et aubergines, a diminué de 30 à 40 %, selon les cultures.

La pénurie d'approvisionnement pourrait durer quelques mois et provoquer une hausse du prix de ces cultures, compensant partiellement les pertes dues à la baisse de la production.

Mais la tempête a également eu des effets positifs pour la province d'Almeria. Les réserves d'eau ont augmenté tant dans les zones de montagne, en raison de la fonte des neiges qui sont tombées, que dans les zones plus au sud où se trouvent les serres.

Elle a également retardé le développement des cultures dans la région de Grenade où se trouve les serres. Mais la pluie et la neige dans les hauts plateaux de Grenade ont été bénéfiques.

À Cordoue, les agrumes ont été touchés par le gel. Selon l'organisation, le gel a affecté presque à 100 % certaines variétés, comme la Sanguinelli, et à environ 50 % d'autres variétés plus tardives.

Le froid a eu des effets positifs sur les cultures de fruits à noyau de la province, qui ont besoin d'être exposés au froid pour se développer correctement et produire des fruits.

Les dommages causés aux cultures subtropicales de la province de Malaga sont actuellement estimés à environ 15 %. Un bilan plus précis ne sera possible que dans quelques jours, lorsque les températures augmenteront et que les producteurs pourront savoir quelle quantité de fruits a été touchée. Les dégâts pourraient s'aggraver étant donné qu'il reste encore des jours de froid.

Le secteur de la fraise de Huelva craint que les blocages causés par la tempête dans certaines régions affectent les exportations. En outre, les basses températures ralentissent également la maturation de la fraise, ce qui aura pour effet de ralentir la récolte.

L’Association a rappelé aux producteurs l'importance d'avoir une assurance agricole pour être couvert contre les intempéries qui peuvent affecter leurs exploitations.



Source : agrodiariohuelva.es 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)