« Il est difficile d'avoir suffisamment de légumes dans les rayons »

Des conditions climatiques hivernales extrêmes et des températures exceptionnellement basses ont récemment frappé l'Espagne. Certaines régions du pays ont également reçu beaucoup de neige, perturbant la production de divers légumes. Cela a également provoqué des pénuries sur le marché de certains produits.


Des étagères vides chez Albert Heijn aux Pays-Bas 

Colruyt, chaîne de supermarchés belge, connaît des retards dans la livraison de certains légumes. Cette situation est due au front froid espagnol. « Il est actuellement difficile de se procurer des courgettes, des aubergines, des poivrons, des tomates, des brocolis et des choux-fleurs », explique Hanne Poppe de Colruyt. « La plupart de nos légumes proviennent des régions de Murcie et d'Almeria ».

« Il n'y a pas eu de neige là-bas, mais il faisait un froid glacial. Cela a ralenti la croissance des légumes. De fortes pluies ont suivi la vague de froid, si bien que les agriculteurs n'ont pas pu récolter leurs cultures. Le reste du pays a également connu de fortes chutes de neige créant des problèmes de transport. »

« C'est difficile d'obtenir suffisamment de produits de qualité pour le moment, mais nous nous en sortons. Grâce aux contrats de nos acheteurs, nous pouvons encore offrir aux gens des produits en quantité suffisante. Nous nous approvisionnons aussi en légumes italiens. Actuellement, il n'y a pas de problèmes importants ni de pénuries structurelles. Il n'y a donc pas de grands manques sur nos étagères. Nous n'en attendons pas non plus dans les prochains jours. Nous pensons que la situation devrait se normaliser cette semaine. Les zones de culture espagnoles bénéficient d'un temps nettement meilleur ».

« Mais les prix sont beaucoup plus élevés. Nous sommes des suiveurs de prix, donc nous respectons les prix standards du marché et ajustons nos prix en conséquence. Nous avons de gros volumes à déplacer. Nous nous sommes efforcés de communiquer cela de manière transparente à nos clients. Par exemple, nous avons des affiches dans la section des produits frais. Elles indiquent que l'offre de certains légumes pourrait être réduite. Cela est dû au mauvais temps en Espagne. De cette manière, nous faisons connaître la situation à nos clients ».

Carrefour
Selon Carrefour la situation s'est déjà quelque peu normalisée. Mais la chaine a également dû faire face à des ruptures d'approvisionnement. « Les produits les plus touchés ont été les aubergines, les courgettes, les concombres, les brocolis et les choux-fleurs », explique Aurelie Gerth de Carrefour. « Notre avantage est de travailler avec des contrats saisonniers. Les producteurs ont donc donné la priorité à nos livraisons. Ainsi, nous avons été largement épargnés par de gros problèmes d'approvisionnement ».

Aldi
Aldi Belgique rencontre aussi quelques problèmes. Mais selon Kilian De Geyter, responsable de la catégorie Fruits et légumes, ce n'est pas trop grave. « C'est grâce à des années de partenariat avec les mêmes fournisseurs. Ils travaillent à leur tour avec des producteurs fixes. Ces relations ne disparaissent pas immédiatement lorsque les choses deviennent difficiles. Mais les prix des produits augmentent, bien sûr ». 

« Les courgettes, les concombres et les aubergines sont les plus difficiles à trouver. Nous n'avons plus d'aubergines en vrac dans notre gamme. Et à partir de la semaine prochaine, il n'y aura plus non plus de courgettes en vrac. Il existe des alternatives en provenance d'Italie, du Maroc et d'Égypte. Mais ce n'est pas toujours possible. Nous avons des exigences spécifiques concernant les résidus et le nombre de substances actives ».


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)