Les intempéries en Nouvelle-Calédonie ont détérioré les exploitations agricoles

Les fortes précipitations qui se sont abattues sur la Nouvelle-Calédonie en janvier ont fait de gros dégâts dans les exploitations de l’île.

Dylan Debien, agriculteur à Voh, a perdu tous ses melons. Les fruits étaient en état de décomposition suite aux 586 mm d’eau qui se sont déversés sur la commune, soit quatre fois plus que la normale. « Ils sont tous pourris, il n'y a plus rien à faire », déplore le jeune agriculteur face à la perte de cinq tonnes de melons. « C'était vraiment un super beau carré. Quand on voit la densité de fruits qu'il y a par terre... Ça fait mal au cœur. Mais c'est comme ça. »

La récolte de ses melons était imminente, poussant Dylan Debien a essayé de sauver sa production la semaine dernière : « Normalement, on ramasse à peu près 300-400 kilos tous les deux jours, sur une surface comme ça. Et là, on était déjà à plus d'1,6 tonne. J'ai vu que ce n'était pas normal. Mais on a essayé de stocker un peu pour voir si c'était vendable et en deux jours, ils ont coulé. Donc non », précise l'agriculteur.

Avec un prix tournant autour de 400 francs le kilo, ce sont près de deux millions de francs que voit pourrir l’agriculteur de 22 ans. Et impossible pour lui de planter sa production de pastèques : les champs sont impraticables. « Je pense que les tracteurs restent en tas dedans. Même à pied, on s'enfonce jusqu'aux genoux. Là, il faudra attendre au moins deux semaines pour que ça sèche, sans pluie. Et après, deux mois et demi avant les premières récoltes ».

 


Source : francetvinfo.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)