Jean-Baptiste Pinel, Primland :

« Toutes les variétés que nous vendons sont complémentaires par rapport aux besoins des consommateurs »

Primland propose une large gamme de produits à ses clients, comprenant entre autres les références kiwi vert de l’Adour Label Rouge, IGP, kiwi vert bio, kiwi Gold, kiwi Nergi ou encore kiwi rouge. « Le fait d’avoir une gamme aussi étendue nous permet de répondre à l’ensemble des besoins de notre clientèle. Le consommateur qui voudra un produit plus doux se tournera vers le kiwi Gold, ceux qui sont sensibles à la praticité de consommation seront séduits par le mini kiwi Nergi et ceux qui sont attirés par la nouveauté et encore plus de douceur se tourneront vers le kiwi rouge », rapporte Jean-Baptiste Pinel, Directeur de l’entreprise.

« La concurrence à l’export est importante »
Cette année, la concurrence sur le marché à l’export a été relativement rude. « Nous avons souffert de la concurrence avec les kiwis grecs et italiens qui sont très agressifs en termes de prix. Mais grâce à la notoriété de notre marque qui est un gage de qualité, nous résistons. La marque est en effet très plébiscitée dans certains pays comme l’Espagne, la Belgique ou encore Taïwan. Sur certains marchés où il y a moins d’historique, elle est moins connue et les effets de la concurrence sont plus marqués ». 

« La saison des kiwis chiliens s’annonce bien »
Lorsque la saison du kiwi français sera terminée, Primland proposera à ses clients du kiwi de contre-saison en provenance du Chili. « La récolte se fera début avril et les premiers kiwis arriveront sur le marché européen début mai. Pour l’instant, la production se passe très bien. La pollinisation a été bonne, les fruits ont bien été formés, il n’y a pas eu de problématique liée au climat et la disponibilité en eau est bonne. Tout est sous contrôle, et si l’on continue sur cette tendance, la saison promet d’être plutôt bonne ».

« Il faut replanter pour pouvoir conserver notre potentiel de production français »
Selon Jean-Baptiste Pinel, le plus gros challenge auquel fait face aujourd’hui la production de kiwis française est le vieillissement des vergers. « Le nombre d’hectares planté est stable depuis quelques années voir même en légère diminution. Or, il faut replanter des arbres pour renouveler les vergers afin d’assurer la pérennité de la production française. »

Pour plus d’informations :
Primland
Tél. : +33 (0)5 58 90 09 95
olivier.pouilhes@primland.fr  
www.primland.fr  


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)