Peu de fruits et légumes sur les étals de Nouvelle-Calédonie

Après le passage de la dépression cyclonique Lucas, les maraîchers affichent des pertes de plusieurs millions de francs.

Les exploitants ont pu constater de nombreux dégâts dans leurs champs. Les salades et les herbes fraîches ont même été noyées par la pluie. « On a tout perdu, même les arbres fruitiers, les ignames… Bref, toutes nos plantations, explique Tila, productrice de fruits et légumes de l’île de Maré. Donc, aujourd’hui, on a juste ramené quelques avocats qui sont tombés. C’est dur, d’autant que nous en plus, on a le fret ».

Nicole Blanchard, gérante d’une exploitation familiale à Mouirange, confie avoir perdu près de 3 millions de francs de chiffres d’affaires à cause des intempéries. « J’ai eu des pertes, mais beaucoup moins que d’autres agriculteurs. Dans les concombres un peu, mais surtout dans les cultures vivrières ainsi que les papayers et les bananiers. Mais on ne va pas pleurer sur notre sort », conclut cette agricultrice en activité depuis 30 ans.

Du côté des étals, les consommateurs remarquent l’absence de produits : « Depuis le passage de la dépression, il y a plein d’étals qui sont vides et il y a moins de produits à la vente. Ça fait un peu triste », déplore une habituée du marché de la Moselle.



Source : francetvinfo.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)