Les producteurs de jus d'orange devraient bénéficier d'une hausse modeste des prix

L’augmentation des prix en 2021/22 devraient être modestes en raison d'une reprise graduelle de la production à São Paulo et du fait d'une baisse de la demande qui se poursuivra après une brève reprise pendant la pandémie.

La consommation mondiale de jus d'orange est en baisse depuis le milieu des années 2000. L'intensification de la concurrence des autres boissons, la mauvaise presse concernant sa teneur en sucre, combinée à des prix plus élevés et les tendances démographiques défavorables sur les marchés clés (UE, États-Unis, Japon) ont joué un rôle important dans le déclin de la consommation. Toutefois, l'apparition du Covid-19 en 2020 a stimulé les ventes au détail de jus d'orange sur les grands marchés de consommation comme les États-Unis et l'Europe. La crainte du virus a entraîné une augmentation de la demande de jus d'orange comme source de vitamine C et le confinement a fait augmenter les petits-déjeuners à la maison.

« Nous pensons que la tendance à la baisse à long terme de la consommation de jus d'orange sur les marchés établis reprendra progressivement une fois que la pandémie sera maîtrisée, plus tard en 2021 », selon Andrés Padilla, analyste senior chez Rabobank. Cette attente est soutenue par le fait que la catégorie continue à être dépendante des marchés développés, où les tendances démographiques sont défavorables et la concurrence des autres boissons est forte. En l’absence de signe de croissance en Asie ou dans d'autres grands marchés émergents, à l’exception du Brésil, la consommation mondiale de jus d'orange continuera à être confrontée à des temps difficiles.

En attendant, l'offre pourrait connaître une légère reprise en 2021/22, avec une production accrue à São Paulo après une très petite récolte en 2020/21. Les stocks mondiaux restent à des niveaux relativement élevés et le rebond de l'offre prévu pour 2021/22 suggère que cela ne changera pas à court terme. La hausse des prix en 2021/22 devrait être modeste en raison d'une reprise progressive de la production à São Paulo et du retour à la tendance mondiale à la baisse de la consommation.



Source : Rabobank

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)