Passer à l’éthylène pour inhiber la germination :  sûr et économique

La crise du coronavirus a entraîné une baisse de la demande de pommes de terre, et les antigerminatifs qui permettent un bon entreposage, en toute sécurité, sont de nouveau sous le feu des projecteurs. Un des inhibiteurs de germination les plus utilisés à l’heure actuelle est l’éthylène. Mais qu’est-ce qui explique sa popularité ? Et de quels facteurs doit-on tenir compte en cas d'utilisation ? Fernando Rubio Lòpez, expert en éthylène et manager technique chez Restrain, se penche sur le sujet. 

L’inhibition naturelle de la germination au moyen de gaz d’éthylène gagne rapidement du terrain dans le milieu de la pomme de terre. De nombreux cultivateurs et des sociétés de transformation importantes telles que McCain Foods UK l’ont déjà adoptée. L’année passée plus de 1.000 cultivateurs et transformateurs ont adopté l’antigerminatif à base d’éthylène de Restrain. Cette méthode est actuellement utilisée dans 40 pays pour traiter un total de plus de deux millions de tonnes de pommes de terre à travers le monde. 

En plus de la crise du Coronavirus, la récente interdiction de l’antigerminatif CIPC a également accru la popularité des autres techniques. Maintenant que l’utilisation du CIPC n’est plus permise, de nombreux pays et acteurs du milieu de la pomme de terre ont déjà cessé d’utiliser le CIPC pour la récolte de 2020. Les utilisateurs qui s’étaient orientés vers des alternatives telles que l’huile de menthe, l’huile d’orange et le DMN s’intéressent à présent au traitement antigerminatif à base d’éthylène, ce qui s’explique par le fait que l’éthylène est beaucoup moins cher que les autres alternatives et est, de plus, sans odeur. Il est vrai que malgré ces avantages, passer à l’éthylène peut sembler être une décision compliquée, mais tout est en fait très simple.

Comment le traitement fonctionne-t-il ?
Le traitement de Restrain fonctionne avec un générateur qui convertit de l’éthanol liquide en gaz d’éthylène. Le générateur, qui est contrôlé par un logiciel, diffuse de manière continue et homogène une faible concentration d’éthylène dans l’entrepôt où sont stockées les pommes de terre. Après avoir été exposé à l’éthylène pendant trois jours, le processus de germination des pommes de terre est bloqué. Un capteur fourni avec le système mesure la concentration d’éthylène dans l’entrepôt. Le générateur « intelligent » adapte automatiquement la production de gaz à la concentration. La concentration d’éthylène est faible, ce qui garantit la sécurité et le coût d’utilisation peu élevé du système. De plus, le gaz est naturel et ne laisse pas de résidus chimiques.

Aucun aménagement n’est nécessaire
Le traitement antigerminatif à l’éthylène convient à tous les types d’entreposage indépendamment de la taille de l’entrepôt et de la capacité d’entreposage qui resterait vacante. Le système reste également efficace dans les entrepôts qui ne sont pas hermétiquement clos, et dans les entrepôts équipés d’un système de refroidissement ou d’un système d’aération longitudinale. Les utilisateurs de Restrain ne doivent pas modifier leur méthode d’entreposage. Le système fonctionne pour pratiquement toutes les formes d’entreposage en vrac, en caisses ou sur sol caillebotis. Les générateurs Restrain ont une grande capacité. Un seul générateur est suffisant pour un entrepôt contenant 5.000 tonnes de pommes de terre, ce qui explique le coût peu élevé et la popularité du système.

Ventilation quotidienne
Il est important de ventiler la zone d’entreposage tous les jours. Restrain conseille de faire circuler l’air de l’entrepôt pendant une heure toutes les 24 heures pour assurer une dispersion optimale de l’éthylène et pour obtenir le meilleur résultat, d’enchaîner avec une ventilation extérieure de l’entrepôt pendant une heure, immédiatement après, pour éliminer le CO2.

Utilisation pour les pommes de terre qui présentent déjà de petits germes
L’inhibition de germination à l’éthylène convient également aux pommes de terre qui ont déjà germé. Après quelques jours, le traitement bloque les germes. Pendant la période de stockage les germes restent sur les pommes de terre, mais ils se nécrosent et tombent quand les pommes de terre sont transportées hors de l’entrepôt. Les germes ne sont plus visibles à la livraison et, de plus, ils ne doivent pas être brûlés, ce qui évite les marques sur les peaux et améliore la qualité de celles-ci.

Coloration à la friture
Le système de Restrain convient aux variétés de pommes de terre Agria, Fontane et Markies, qui sont les variétés principales utilisées par l’industrie de la transformation. Le système a obtenu de bons résultats dans les tests de coloration à la friture effectués par des chercheurs indépendants et les clients sont très satisfaits de l’efficacité de l’éthylène. Jeff Beever, agronome chez McCain Foods (GB) : « Chez McCain, nous avons suivi de près le développement de Restrain et nous l’utilisons à l’échelle commerciale depuis quelques années. Nous avons effectué de nombreux tests pour comparer l’efficacité de cet antigerminatif ainsi que son effet sur la coloration à la friture de nos variétés de pommes de terre. Nos tests ont été concluants de sorte que, pour la saison 2019/20, tous nos stocks à moyen et à long terme ont été conservés avec de l’éthylène et nous encourageons maintenant tous nos cultivateurs à utiliser Restrain comme antigerminatif ».

Sécurité
L’éthylène est un gaz incolore et volatile, qui est inodore à des taux de concentration peu élevés. En théorie, le gaz est dangereux à des taux de concentration élevés, mais les générateurs de Restrain ne sont techniquement pas capables d’atteindre ces niveaux. Les concentrations d’éthylène utilisées par Restrain sont extrêmement faibles et par conséquent sans danger. L’éthanol qui alimente les générateurs est cependant inflammable et il faut par conséquent éviter les flammes ou de fumer à proximité des générateurs et dans l’entrepôt.

Coût peu élevé
Une différence importante entre Restrain et les autres antigerminatifs est son coût, un facteur particulièrement important alors même que la pandémie de coronavirus a entrainé une chute du prix des pommes de terre. Le coût moyen de Restrain varie, selon le niveau d’isolation de l'entrepôt, de 3,5 à 5 euros par tonne de pommes de terre pour l’entièreté de la campagne d’entreposage. Les autres méthodes d’inhibition de germination, qui nécessitent une application sous la forme d’un brouillard de très petites gouttelettes toutes les trois semaines, sont plus chères et peuvent facilement s’élever à 5 euros par tonne pour un traitement de trois semaines.

Formation et assistance
Des coûts faibles, des risques peu élevés, et une utilisation facile expliquent pourquoi de nombreux cultivateurs choisissent Restrain. Pour celles et ceux qui envisagent d’utiliser l’antigerminatif à base d’éthylène, un cours de formation est disponible sur le site Web de Restrain. Le cours prépare les parties intéressées à l’utilisation de l’éthylène et de l’équipement. Il prend à peu près dix minutes et explique, au moyen de brèves vidéos, comment utiliser l’inhibiteur de germination de manière sûre et efficace. Les sujets couverts comprennent la phase de prédémarrage, le traitement de l’éthylène, la gestion de l’entreposage et les consignes de sécurité. Si les réponses aux questions du test sont correctes, Restrain décernera un certificat. 

Pour plus d'informations : 
Restrain
www.restrain.eu.com     


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)