Espagne

Gelées importantes dans les zones fruitières de Lleida et Huesca

Le week-end dernier, de fortes gelées ont été enregistrées dans les zones de production de fruits à noyau de Lleida et Huesca, en Espagne. Les températures sont descendues en dessous de 0°C dans les nuits de vendredi, samedi et dimanche. La gelée la plus sévère et la plus longue a été celle de la nuit de samedi. Les perspectives du secteur pour cette campagne étaient prometteuses, compte tenu de l'excellente floraison des arbres fruitiers mais ce premier revers météorologique intervenu dans les mois précédant la récolte pourrait tout changer.

Les dommages causés par ces gelées sont considérables, selon les producteurs et les organisations agricoles, non seulement au niveau des fleurs perdues, mais aussi du fait de l'impact potentiel sur la qualité des fruits. Bien qu'il reste encore un long chemin avant la récolte et que d'autres événements météorologiques imprévisibles pourraient être enregistrés, il est possible que les volumes attendus suite à cet épisode se rapprochent de ceux de l'année dernière -où ils avaient baissé d'environ 30 %- ; ils pourraient même chuter davantage.

« Bien que les gelées aient affecté la majeure partie de la province de Lleida, les zones du nord semblent être les plus touchées, celles-ci étant plus proches des Pyrénées et plus éloignées de l'Ebre. Au sud de Lleida, la situation est plus disparate : certaines parcelles ont été fortement touchées, tandis que d'autres ont simplement subi une forme d'éclaircissage supplémentaire », explique Francesc Pena, directeur de Sat Bepa, une entreprise de production et d'exportation basée dans la municipalité de Seròs, dans la région du Baix Segre de Lleida.

« Les températures sont descendues jusqu'à -5°C dans certaines de nos zones de production. Il a fait très froid pendant trop d'heures, il est donc compliqué de sauver les fruits », explique Pere Magrí, directeur de la pépinière Viversa et de l'entreprise de production et de commercialisation Tros Nou, d'Almenar, au nord de Lleida. « Entre 80 et 90 % de notre production a été impactée directement par ces gelées, qui ont été particulièrement intenses dans les premières heures de samedi à dimanche. Nous avons perdu pratiquement toute la production d'abricots et une grande partie des pêches, des nectarines et des pêches plates », précise le producteur et exportateur. J'estime que, globalement, la prochaine production d'abricots de Lleida pourrait avoir déjà été réduite d'environ 50 %, dans la mesure où elle est dans un stade phénologique plus avancé que les autres sortes de fruits."

« J'ai de nombreuses années d'expérience dans la culture des fruits à noyau », a souligné ce producteur de 61 ans. « Après ces gelées, la partie des fleurs qui a survécu pourrait présenter des problèmes plus tard, lors de la nouaison, et cela se traduira au niveau de la qualité des fruits. Normalement, les fruits continuent de tomber jusqu'au début de la récolte », a déclaré Pere Magrí.

Les gelées de Huesca et de Lleida ont coïncidé avec la semaine de gelées qui a frappé l'Italie, aussi bien dans les cultures de pommes et de poires que dans les zones productrices de fruits à noyau, comme l'Émilie-Romagne, dont le calendrier de production est similaire à celui de Lleida.

« Ce week-end, les producteurs de Lleida sont restés vigilants, compte tenu des prévisions de gelées, qui se sont avérées très intenses. De nombreux producteurs disposent de systèmes d'arrosage antigel efficaces ; j'espère que cela a permis de réduire l'ampleur des dégâts », déclare Manel Simón, directeur de L'associació Empressarial de Fruita de Catalunya, AFRUCAT.

« Nous avons reçu des appels de producteurs rapportant des dommages dans toutes les zones de production de Lleida. Cette gelée a donc été l'une des plus vastes connues par la province. Dans les deux prochaines semaines, nous disposerons de données plus détaillées et nous serons en mesure d'estimer la gravité de ces gelées sur les fleurs déjà ouvertes et nouées, ainsi que sur le développement des fruits. Nous sommes cependant sûrs que la récolte sera réduite », a déclaré le représentant d'AFRUCAT. La récolte des fruits à noyau commence à la mi-juin à Lleida et dure jusqu'en septembre.

Dans la région de Bajo Cinca, dans la province de Huesca, les producteurs ont fait face au gel avec des arroseurs et des ventilateurs afin de minimiser les dommages. Dans certaines zones des municipalités de Belver de Cinca et de Fraga, les températures sont descendues jusqu'à -4 °C. Les cultures les plus touchées sont les cerises et les abricots, selon Oscar Moret, responsable du département des fruits de l'Union des agriculteurs et des éleveurs d'Aragon (Uaga).

Des systèmes antigel ainsi que des bougies au kérosène ont également été utilisés dans les zones de culture fruitière de la région de Saragosse (Calatayud). Les températures y sont également descendues en dessous de zéro degré, atteignant même -3,5 °C.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)