Les champignons pourraient contribuer à ralentir la progression du cancer de la prostate

Une étude menée sur des souris, virtuellement présentée à ENDO 2021, la réunion annuelle de l'Endocrine Society Américaine, a conclu que les substances chimiques présentes dans les champignons pourraient ralentir la progression du cancer de la prostate en supprimant l'activité du récepteur des androgènes.

« Les androgènes sont un type d'hormones sexuelles masculines qui favorisent la croissance des cellules cancéreuses de la prostate en se liant et en activant le récepteur des androgènes, une protéine qui est exprimée dans les cellules de la prostate », a déclaré le chercheur principal Xiaoqiang Wang, du Beckman Research Institute of City of Hope, un centre de lutte contre le cancer situé à Duarte, en Californie. « Les champignons semblent supprimer l'activité des récepteurs d'androgènes. » 

Le Dr Shiuan Chen de City of Hope, chercheur principal du projet, avait déjà mené un essai clinique de phase 1 avec de la poudre de champignon blanc chez des patients atteints d'un cancer de la prostate récurrent. L'essai a indiqué que les champignons réduisaient les niveaux d'antigène spécifique de la prostate (PSA) dans le sang, avec des effets secondaires minimes. L'augmentation du taux de PSA dans le sang des hommes peut indiquer l'existence de tumeurs de la prostate.

La nouvelle étude visait à comprendre le mécanisme à l'origine de cette découverte. Pour ce faire, les chercheurs ont étudié l'effet de l'extrait de champignon sur les cellules cancéreuses de la prostate sensibles aux androgènes. Ils ont également étudié l'effet de l'extrait sur des souris sur lesquelles ont été implantées des tumeurs prostatiques humaines, créant ainsi un modèle animal dont les résultats seraient plus fiables lors du passage de la recherche aux essais cliniques sur l'homme.

Les chercheurs ont constaté que l'extrait de champignon supprimait l'activité du récepteur des androgènes dans les cellules cancéreuses de la prostate. Ils ont également constaté que la croissance des tumeurs de la prostate était significativement supprimée et que les niveaux de PSA diminuaient chez les souris traitées avec cet extrait pendant six jours.

« Des recherches supplémentaires sont nécessaires, mais il est possible que les champignons puissent un jour contribuer à la prévention et au traitement du cancer de la prostate », a déclaré Wang.

 

Source : heraldo.es


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)