Marché mondial : le raisin de table

Le marché européen dispose actuellement d'importants volumes de raisins faisant pression sur les prix. L'Afrique du Sud est entrée sur le marché avec un léger retard tandis que l'Inde a expédié des volumes importants. Le Pérou est arrivé à sa fin de saison avec une baisse significative des volumes. Le Chili a beaucoup souffert cette année en raison des conditions climatiques, tandis que l'Afrique du Sud a gagné du terrain aux États-Unis. Bien que la saison sud-africaine ait commencé avec du retard, elle s'est vite rattrapée grâce à des récoltes record dans plusieurs régions.

Pays-Bas : un marché du raisin sous pression dû à une offre abondante sur une courte période
Le grand approvisionnement de raisins sur le marché européen en ce moment rend leur vente difficile. « L'Afrique du Sud a expédié assez tard de gros volumes de raisins blancs sans pépins. Normalement, les variétés tardives telles que le Regal et le Sundance sont disponibles en février, mais elles sont arrivées en mars cette année. De plus, l'Afrique du Sud a planté un grand nombre de nouvelles variétés, telles que le Sweet Globe et l'Autumn Crisp, qui arrivent elles aussi plus tard », explique un importateur néerlandais. « Par ailleurs, l'Inde fournit de gros volumes, même si, cumulativement, ceux expédiés en Europe sont légèrement inférieurs à ceux de l'année dernière. La chose à retenir est que l'offre atteindra son pic dans quelques semaines ; cela exercera donc une pression supplémentaire sur le marché. Nous devrons du coup faire de notre mieux ce mois-ci et le suivant. »

« Les prix des barquettes (10x500 grammes) sont sous pression, en particulier ceux des raisins blancs sans pépins. De même, beaucoup de raisins  noirs sans pépins sont en train d'arriver avec des prix sous pression. Les arrivages de raisins rouges sans pépins ont légèrement ralenti, si bien que leurs prix se redressent. Les prix des Red Globe ont subi une pression considérable, toutefois ce marché semble se redresser un peu », précise l'importateur. « Pour l'instant, il semble évident que les programmes des supermarchés ne vont pas s'arrêter, mais les difficultés de vente sur le marché libre sont assez nombreuses. Les marchés de gros ne sont pas à l'arrêt à proprement parler, mais en raison de la crise sanitaire, ils n'ont plus la capacité de vendre les volumes habituels. »

Australie : pénurie de cueilleurs et conditions de marché difficiles
L'Australie est actuellement dans la deuxième moitié de la saison des raisins et les problèmes de main-d'œuvre continuent de freiner l'industrie. Toutefois, l'Australian Table Grape Association, qui fédère le secteur, garde espoir que les producteurs ne tarderont pas à profiter des effets des mesures gouvernementales mises en place pour contrer la pénurie. Un deuxième vol transportant des travailleurs saisonniers en provenance des îles océaniennes est arrivé cette semaine en Tasmanie.

Plusieurs grands producteurs n'ont pas été en mesure de commercialiser une partie de leurs récoltes en raison du manque de cueilleurs et des conditions de marché difficiles. Même si les frontières devraient ouvrir en octobre, ces événements auront une incidence sur les saisons à venir. Cependant, la qualité des raisins australiens reste élevée.

Amérique du Nord : les pluies affectent le prix et l'offre
En Amérique du Nord, l'offre du Chili est devenue de plus en plus importante dans la mesure où les volumes d'exportation se sont déplacés massivement vers d'autres destinations. Dans le même temps, la qualité et l'offre de raisins blancs chiliens ont considérablement souffert des précipitations enregistrées en début d'année. Les raisins rouges n'ont pas été touchés dans la même mesure. Les conditions actuelles du marché entraînent des différences de prix importantes entre les raisins blancs et les raisins rouges. « En raison de leur rareté, les raisins blancs sont commercialisés à des prix particulièrement élevés. Les raisins rouges, en revanche, sont vendus à des prix dérisoires. »

Les volumes péruviens sont en forte baisse à tous les niveaux. Dans le même temps, l'Afrique du Sud gagne du terrain, notamment en raison de la situation chilienne. Le Mexique est aussi présent sur le marché avec de petits volumes de Cotton Candy. Les volumes d'exportation devraient augmenter vers la fin avril ou le début mai.

Amérique Latine : début de saison précoce au Mexique
Les exportateurs chiliens tentent de convaincre les détaillants étrangers d'organiser des campagnes promotionnelles pour lutter contre l'offre excédentaire de raisins rouges. Au Mexique, la région de culture de Jalisco est à présent sur le marché. Grâce aux récoltes de cette région encore jeune, la saison mexicaine commence maintenant 1 à 1,5 mois plus tôt qu'auparavant. Néanmoins, le pic des ventes est prévu comme d'habitude à la mi-mai.

Allemagne : l'Afrique du Sud domine le marché
Les variétés sud-africaines, en particulier les Crimson, Flame et Thompson sans pépin, dominent le marché, tandis que les Ben Hannah, Prime sans pépin, Barlinka et La Rochelle complètent l'offre des grossistes. L'offre péruvienne décroît rapidement et devrait bientôt disparaître complètement du marché. Pendant ce temps, le Thompson sans pépin et le Sugraone venant d'Inde gagnent du terrain. Le Flame sans pépin et le Sugraone du Chili suscitent l'intérêt des acheteurs, notamment en raison de leur grosseur. Les prix sont globalement stables, même s'ils sont nettement inférieurs à ceux de l'année dernière à la même époque.

Italie : trop tôt pour les raisins italiens
Les marchés de gros du nord de l'Italie disposent actuellement de raisins blancs Waltham/Cros et Prime, de raisins noirs Dan Ben Hannah et Rosata d'Afrique du Sud. Les prix varient généralement entre 2,10 et 3,10 euros, selon la variété. On trouve également du raisin noir et du Red Globe du Pérou, dont le prix varie entre 2,10 et 2,60 euros, selon la variété. Le Red Globe péruvien a d'ailleurs vu son prix baisser depuis la mi-mars (de 3,30 € à 2,60 €). Au marché de gros de Rome, le Thompson blanc d'Afrique du Sud et le Timpson du Pérou sont proposés au prix de 2,70 €, soit plus cher qu'il y a deux semaines. On trouve également le Red Globe péruvien au prix de 2,50 €.

Il est encore un peu tôt pour les raisins italiens. Les premiers lots de Victoria et de Black Magic de Sicile seront récoltés dans les dix derniers jours de mai. Grâce à la précocité de certaines zones, les raisins sans pépins du Golfe de Gela profitent de ne pas avoir de concurrence dans l'hémisphère nord durant 20 jours. La saison sicilienne n'est précédée que par celle de l'Égypte, dont la campagne de raisins sans pépins se termine fin mai ou début juin. Ce n'est que plus tard que les raisins des Pouilles arriveront.

Afrique du Sud : récoltes record dans diverses régions
La saison du raisin a commencé tardivement, mais elle s'est bien rattrapée. La valeur limite inférieure de l'estimation de la récolte (67 millions de caisses de 4,5 kg) a déjà été atteinte, et il reste encore environ trois semaines de conditionnement dans les régions de Berg et de l'Hex River. « La pluie d'il y a deux semaines à Hex River a eu des conséquences minimes », a déclaré l'association des viticulteurs. « Cela tient principalement au fait que les raisins qui restent à récolter sont surtout des Crimsons. »

Plusieurs régions ont enregistré des récoltes record. À la fin de la semaine 10, 32 millions de cartons de 4,5 kg avaient été exportés vers l'UE (plus que l'année dernière), environ 13 millions vers le Royaume-Uni, 3,5 millions vers le Canada, 2,7 millions vers le Moyen-Orient et 2,8 millions vers l'Asie du Sud-Est. Les exportations de raisin vers les États-Unis ont augmenté pour combler le vide créé par le Chili.

Les routes maritimes vers le Moyen-Orient et l'Extrême-Orient sont soumises à une forte pression ; cela nuit au transport des raisins destinés aux marchés spéciaux (Chine, Vietnam, Inde, Israël). Par ailleurs, les entrepôts frigorifiques sont souvent surchargés et limitent la quantité de raisins que les producteurs peuvent livrer (cette limite n'avait jamais été imposée auparavant).

La semaine prochaine : aperçu du marché mondial de l'ananas


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)