MSC pourrait devenir la plus grande compagnie maritime du monde d'ici 2022

MSC exploite actuellement une flotte de 587 porte-conteneurs pour une capacité de transport globale de 3 892 732 EVP. De son côté, Maersk dispose d'une flotte de 711 navires d'une capacité de transport de 4 126 740 EVP. La différence entre les deux partenaires de l'accord de partage de navires 2M n'est donc que de 234 000 EVP. En dépit de l'évolution passée et de la croissance de la flotte, MSC devrait dépasser son concurrent danois et devenir la première compagnie maritime mondiale d'ici 2022, du fait de la position opposée adoptée par les deux compagnies concernant la construction de nouveaux porte-conteneurs.

MSC a commandé au moins 35 grands navires interocéaniques d'une capacité combinée de près de 660 000 EVP. Alors que le portefeuille de commandes actuel de Maersk ne comprend que 16 navires intra-régionaux d'une capacité de 41 674 EVP.

Par ailleurs, le portefeuille de commandes de MSC pourrait continuer à croître dans la mesure où plusieurs nouveaux navires devraient rejoindre la flotte de MSC dans le cadre d'affrètements à long terme qui restent à confirmer.

Pendant ce temps, Maersk ne devrait pas passer de commandes significatives dans un proche avenir. La compagnie danoise se satisfait d'une flotte de 4 MTEU et privilégie les investissements dans ses activités logistiques. En outre, Maersk n'a pas l'intention de mettre en service de grands navires de ligne avant de pouvoir adopter à grande échelle des combustibles alternatifs non fossiles.

Il convient de noter que MSC et Maersk prévoient de décarboniser leurs services de ligne d'ici 2050. Tous les navires construits pour MSC seront équipés d'épurateurs et devraient être livrés d'ici 2025. Autrement dit, les navires pourront boucler leur 25 ans de vie marchande avant l'échéance zéro carbone.

Pour devenir la première compagnie maritime, MSC a suivi un processus de croissance organique. Quant à Maersk, elle doit sa première place aux acquisitions de Sea-Land (1999), P&O Nedlloyd (2005) et Hamburg Sud (qui a ajouté 600 000 EVP à la flotte de Maersk en 2017).

Navires d'occasion
Toutefois, la croissance de MSC n'est pas seulement soutenue par le programme de construction de nouveaux navires, mais aussi par l'affrètement et l'achat de navires d'occasion. Le transporteur suisse a rapidement saisi les opportunités du marché de l'affrètement, et il s'est imposé comme l'un des principaux acheteurs de conteneurs d'occasion : depuis août, MSC a acheté plus de 30 vaisseaux de 925 à 8 500 EVP.

 

Source : mundomaritimo.cl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)