France, Espagne, Italie et Grèce

Les Mardis de medFEL : Prévisions européennes abricots

Ce mardi 4 mai 2021 avait lieu le premier webinaire des Mardis de medFEL sur les prévisions de récolte européennes d'abricots basées sur la production des 4 principaux pays producteurs et réalisées grâce au partenariat établi avec les structures locales des différents pays. 

Un webinaire animé par Eric Hostalnou, Chef de service Fruits & Légumes, Chambre d'Agriculture des Pyrénées-Orientales avec Nathalie Bonnet, du Domaine des Coteaux présente au titre de l’AOP pêches et abricots de France, Santiago Vazquez de la Fédération des coopératives agroalimentaires espagnoles, Elisa Macchi, Directrice du Centro Servizi Ortofrutticoli de Ferrare (CSO) et enfin Georges Kantzios, de la Coopérative ASEPOP pour la Grèce.

Jean-Louis Cazaubon, vice-président de la région Occitanie et en charge de l’agroalimentaire et de la viticulture a présenté en introduction la nécessité d'un medFel en version digitale, contexte sanitaire oblige, « car il est important de conserver le lien entre tous les acteurs de la filière et d’autant plus nécessaire que les épisodes de gel vécus sur nos régions nécessitent d'établir un bilan de la situation et d'envisager comment utiliser de la manière la plus efficace qui soit les moyens dégagés par l’Etat, les régions, certains départements et collectivités territoriales ».

Retour sur la campagne européenne 2020
Une année compliquée pour beaucoup de pays en raison de problèmes climatiques (manque de froid l’hiver, gel, pluie et grêle) qui ont impacté la plupart des bassins de production. 

Grèce : une bonne campagne malgré le manque de production
Une campagne 2020 plutôt satisfaisante pour les producteurs et pour les OP malgré le manque de production dû au froid et au gel durant le printemps ; avec une production de 78 000 tonnes l’année dernière contre 100 000 à 105 000 tonnes sur une année normale. Un manque de production de 20 % avec toutefois des prix bons.



Italie : une année particulièrement difficile pour l’Emilie-Romagne
50 % de moins pour la production italienne par rapport à 2019 (163 000 tonnes). L’Emilie-Romagne (une des plus grandes régions productrices) a été très fortement touchée avec 13 000 tonnes produites pour un potentiel d’environ 100 000 tonnes, soit presque 90 % de pertes au nord de l’Italie par rapport à 2019. Le sud du pays, également frappé par le gel, s’en sort légèrement mieux mais accuse toutefois des pertes de 20 à 30 % selon les régions.

Espagne : une campagne 2020 plutôt positive 
Une campagne 2020 positive malgré le gel, avec des résultats supérieurs à ceux de 2019/2018. Pour Murcie, première communauté autonome espagnole en termes de production d’abricots, une forte évolution au niveau du renouvellement variétal avec petit à petit la disparition des variétés destinées à l’industrie au profit de variétés destinées au frais. Une évolution de la production du nord également avec l’arrivée de nouveaux vergers de variétés tardives en Catalogne et Aragon pour succéder à la production de Murcie.

France (chiffres de prévisions de récolte abricot réalisés en partenariat avec le ministère de l’agriculture et avec l’appui de l’AOP pêches et abricots de France)
Un déficit de production en 2020 comme dans toute l’Europe du fait des mauvaises conditions climatiques (températures trop douces en hiver avec du gel au printemps et des pluies exceptionnelles au mois de mai, et de la grêle dans certaines zones).  

Un marché fluide quasiment tout l’été et une production qui s’est arrêtée prématurément au début du mois d’août. Des prix de ventes corrects mais insuffisants pour équilibrer et compenser les pertes de certains producteurs pouvant atteindre jusqu’à 50 %.

Un produit qualitatif toutefois dû à un faible rendement et à la démarche Plan Qualité Abricot engagée avec l’AOP depuis 3 ans (travail de mesure de qualité au verger avec un programme sur de futurs outils et notamment infrarouge ainsi que la mise en place d’un indicateur qualité abricot dans les stations de conditionnement introduit dans le cahier des charges des Vergers Ecoresponsables).   



Prévisions 2021

Espagne
Les prévision espagnoles sont en baisse par rapport à la moyenne et à la production de l’année dernière du fait des gelées de fin mars/début avril. C’est la 3e année de déficit pour le pays.



Avec 87 000 tonnes en 2021 contre 100 000 en 2020 et 157 000
sur la moyenne 15/19 : soit 15 % de baisse par rapport à l’année dernière et 30 % par rapport à la moyenne quinquennale.



Grèce
Beaucoup de dégâts dûs au gel également en Grèce avec une production attendue inférieure de 50 % soit 55 000 tonnes par rapport à la normale (110/120 000 tonnes). Des évolutions à noter dans les vergers avec une forte augmentation d'abricotiers chaque année (mais en baisse en 2021) : diversification des cultures avec de nouvelles variétés et variétés tardives notamment, et une tendance vers des variétés autofertiles plus productives et qui se comportent mieux. 

Les productions grecques sont principalement destinées aux marchés d'Europe occidentale et d'Europe de l'Est. 

S’il est encore trop tôt pour l’affirmer avec certitude, les prévisions 2021 se situeraient aux alentours de 55 000 tonnes, contre 78 000 en 2020 et 70 000 tonnes sur la moyenne 2015/2019. Soit une baisse de 29 % par rapport à 2020 et 25 % par rapport à 15/19.

Italie
Le gel de cette année a frappé tous les bassins de production italiens. Les prévisions pour l’Emilie-Romagne sont de 40 000 tonnes (potentiel de 100 000) soit 40 % en moins.

A noter de grandes différences entre les bassins situés dans les plaines et sur les collines avec davantage de dégâts recensés dans les plaines. Des dommages également en Vénétie et dans le Piémont ainsi que dans le sud du pays avec des nouaisons non optimales. 30 % de moins en Campanie et 40 % de moins dans les Pouilles par rapport à 2019.

Augmentation des surfaces jusqu’en 2019 car des évolutions variétales à un rythme supérieur à l’arrachage mais 2021 enregistre une baisse des surfaces car la plantation des nouveaux vergers ne rattrape pas le rythme de l’arrachage. 

Les prévisions de récolte 2021 annoncent donc 104 000 tonnes pour le sud de l’Italie et 40 000 tonnes pour l’Emilie-Romagne soit un total de 154 000.  

France
Une production 2021 qui démarrait plutôt bien mais la vague de froid et particulièrement la nuit du 7 au 8 avril avec jusqu’à -8 degrés enregistrés dans le nord de la vallée du Rhône ont causé d’énormes dégâts malgré la forte mobilisation des producteurs. Même dans les zones habituellement non gélives, les températures étaient inférieures de 3 à 4° en dessous de zéro. Une vague de gel consécutive à un mois de mars plutôt doux et donc des fruits déjà formés. La récolte 2021 sera l’une des plus faibles des 30 dernières années ; aucun bassin de production n’a été épargné.

Pour Nathalie Bonnet, il faut toutefois rester prudent sur les prévisions de récolte pour le mois de juin, qui risque d’être moins impacté, et a également évoqué la nécessité d’améliorer les moyens de lutte contre le froid et la grêle face au changement climatique qui risque de faire apparaitre de « faux printemps » qui rendront les arbres plus vulnérables en cas gelées.

  • Pour la Région Rhône-Alpes – 1ère zone de production en France et la région la plus touchée : une prévision pour 2021 à 16 000  tonnes à peine contre 37 500 en 2020 et 69 000 pour la moyenne 2015/19. 

  • Région PACA : 6 000 tonnes de prévues pour cette année contre 14 000 en 2020 et 21 000 tonnes en moyenne.  



  • Région Languedoc-Roussillon : 26 000 annoncées pour 2021 contre 33 000 en 2020 et 40 000 en moyenne.

Ainsi, sur l’ensemble du territoire les prévisions de récolte d’abricots pour 2021 se situent à 50 000 tonnes contre 84 000 en 2020 sur une moyenne de 133 000 tonnes ; soit une baisse de 43 % par rapport à 2020 et 64 % par rapport à la moyenne quinquennale. (Les prévisions de récoltes seront actualisées).

Europe 
Une récolte européenne donc extrêmement basse cette année dans les bassins de production des 4 pays producteurs avec 344 000 tonnes annoncées pour 2021 contre 420 000 tonnes en 2020 et 575 000 pour 2015/19, soit une récolte inférieure de 20 % à 2020 et de 40 % pour 2015/19.


Le webinaire sera disponible en replay dès ce jeudi sur le site du medFEL.  


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)