Ramón Gil, coordinateur d'Algitama :

« Avec l'amélioration du temps en Europe, la consommation de melons et de pastèques va augmenter »

Les pastèques et les melons d'Almeria ont déjà atteint les marchés, bien que les volumes soient pour l'instant faibles, étant donné que la campagne n'en est qu'à ses débuts. À ce stade, la réduction de l'offre de fruits d'outre-mer a créé un scénario favorable pour la production espagnole.

« L'offre de contre-saison a été plus limitée cette saison, mais cela a permis aux marchés de fonctionner un peu mieux, car l'année dernière a été une catastrophe », explique Ramón Gil, directeur d'Algitama. « Il y avait un excès de production qui a saturé les marchés et fait chuter les prix. Mais cette année, l'offre a été plus faible, car le Brésil et le Sénégal ont moins planté. »

L'entreprise valencienne, basée dans la municipalité d'El Puig, dispose de sa propre production dans les deux pays. Cela lui permet de fournir des melons et des pastèques toute l'année. La transition vers la campagne espagnole commence en avril.

« Nous avons commencé à récolter les pastèques à Almeria il y a deux semaines et les prix ont été assez élevés jusqu'à présent », explique Ramón. « Nous sommes encore au début et nous devons attendre de voir comment la campagne va se développer, mais pour l'instant il n'y a pas de production excédentaire, ce qui est une bonne nouvelle. »

La limitation de l'offre n'est pas seulement une conséquence de la réduction de la production enregistrée par les principaux fournisseurs européens. Les difficultés logistiques affectant le transport maritime ont également entraîné des retards dans l'arrivée des fruits en provenance du Sénégal. De plus, le temps en Espagne a été trop doux et pluvieux, ce qui a ralenti la maturation des fruits et a pesé sur l'offre. Les conditions météorologiques ont également été défavorables dans le reste de l'Europe, de sorte que la demande a également été affectée.

« A partir de la semaine prochaine, il y aura déjà une production beaucoup plus importante. Pour l'instant, la demande se situe surtout en Espagne, car l'Europe ne réagit pas encore, mais à mesure que le temps s'améliore, nous devrions voir une augmentation de la consommation de melons et de pastèques. »

Les marchés européens sont, en fait, les principales destinations des fruits d'Algitama. En Espagne, l'entreprise travaille sur le segment de la vente en gros et dispose de ses propres stands sur les marchés de Valence et de Madrid. Elle travaille également avec les supermarchés, qui représentent la part la plus importante de son activité ; environ 70 %, selon le directeur.

« Nous produisons et commercialisons des pastèques sans pépins rayées et noires et des melons Piel de Sapo et jaunes. Actuellement, le marché préfère les melons de taille moyenne, c'est pourquoi nous produisons également le melon Mini Oro, un Piel de Sapo plus petit que nous vendons tant sur le marché national qu'à l'exportation », explique Ramón Gil.

Pour plus d'informations : 
Ramón Gil Gimeno
Algitama
Tél. : +34 961472121
ramon@algitama.com  
www.algitama.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)