Et nouvelle stratégie de communication 2021

Vergers écoresponsables : prévisions de récolte

Le label Vergers écoresponsables célèbre ses 10 ans cette année, l’occasion de revenir sur sa création, et ses objectifs mais également de dévoiler sa nouvelle stratégie de communication pour 2021, sans oublier un point sur l’impact du gel, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue le mardi 18 mai, animée par l’ANPP et l’AOP Pêches et Abricots de France.

En premier lieu, un rappel des prévisions abricots évoquées le 4 mai : une filière très impactée par les gelées des 6,7 et 8 avril, puisque le déficit annoncé pour la production française est de l’ordre de 60 à 70 %, soit 30 à 40 % de récolte. Côté européen, la récolte de cette année sera seulement de 370 000 tonnes contre 580 000 tonnes en temps normal, la récolte la plus basse depuis les 30 dernières années. Un travail a ainsi été réalisé avec les acteurs de la distribution (grossistes, enseignes, etc.) en vue d’une adaptation des cahiers des charges pour davantage de souplesse et de tolérance vis-à-vis des fruits pouvant présenter des défauts.

Pêches et nectarines : des pertes moins lourdes qu’en abricots 
Si les prévisions européennes de pêches et de nectarines seront dévoilées en détail le mardi 25 mai, des chiffres provisoires pour la production française ont été arrêtés. Les pertes seraient donc estimées entre 30 et 40 % avec un déficit plus marqué pour la nectarine et une baisse régulière tout au long de la saison contrairement à l’abricot. Un impact toutefois moins important qu’en abricots, celui-ci étant plus fragile que la pêche et davantage présent dans les régions les plus touchées par le froid.

Hypothèses de récolte pour la pomme et la poire
Côté pommes/poires, certains producteurs ont perdu la totalité de leur récolte mais d’autres espèrent encore une récolte normale ou du moins quasi normale, mais il est encore trop tôt pour des prévisions chiffrées. En attendant de connaître avec plus de précisions le volume et la qualité, des hypothèses ont été formulées.

Avec un potentiel de production de 160 000 tonnes pour la poire, la récolte s’élèverait à 128 000 tonnes pour 20 % de pertes, et 112 000 tonnes pour 30 % de pertes. La France n’étant pas autosuffisante en poires, 100 000 tonnes sont importées chaque année pour alimenter le marché, ainsi, avec des prévisions d’importations identiques, la disponibilité en poires attendue serait comprise en 214 000 et 230 000 tonnes. Sur la moyenne des 3 dernières années, le marché français absorbe près de 200 000 tonnes de poires et 16 000 tonnes pour le secteur de la transformation, soit un besoin de 218 000 tonnes. (Les exportations en poires restent marginales et pourront servir de variable d’ajustement.) Selon les scénarios avancés, la production française de poires resterait en mesure de gérer le marché.

Pour la pomme, le potentiel de production s’élève à 1 700 000 tonnes. Avec une perte de 20 %, la production serait de 1 360 000 tonnes et de 1 190 000 tonnes avec 30 % de pertes. Toujours sur une moyenne sur 3 ans, le marché français du frais demande près de 850 000 tonnes de pomme, la transformation 300 000 tonnes, soit un besoin de 1 158 000 tonnes, et 400 000 tonnes pour l’export.
Un potentiel de production amoindri qui permettrait quand même de couvrir les besoins du marché français sans avoir recours à l’exportation. L’analyse des premières tendances chiffrées se fera au mois de juin.

Les Vergers écoresponsables
Premier label du rayon fruits et légumes les Vergers écoresponsables c’est 38 000 hectares de vergers, 1 783 producteurs engagés sur la récolte 2020 et un potentiel de production de 1 000 000 de tonnes de pommes, 57 000 tonnes de poires, 150 000 tonnes de pêches et nectarines et 75 000 tonnes d’abricots, avec un objectif annoncé de 50 % des exploitations Vergers écoresponsables certifiées Haute Valeur Environnementale en 2018 (dépassé pour certains fruits et en passe d’être réalisés pour d’autres) et de 100 % à l’horizon 2029. Si la certification Vergers écoresponsable est le « moteur technique » pour l’adoption de bonnes pratiques, permettant aux producteurs de répondre aux attentes sociétales, la HVE permet de « mesurer leur efficacité et confirmer les travaux réalisés. »

L’ANPP, à l’initiative du label Vergers écoresponsables, et l’AOP Pêches et Abricots de France, ayant rejoint la démarche par la suite, présentent cette année une nouvelle stratégie de communication, menée conjointement avec pour objectif d’obtenir une plus grande visibilité auprès des consommateurs et de faire progresser le label au travers d’opérations de sponsoring sur les chaines de France TV, des actions sur les réseaux sociaux et en magasins ainsi qu’au travers d’évènements (opération Vergers ouverts, Salon de l’agriculture, SIVAL, MEDFEL).   


Présentation réalisée par Daniel Sauvaître président de l’Association Nationale Pommes Poires (ANPP), Bruno Darnaud président de l’AOP Pêches nectarines et abricots ou Pêches et Abricots de France, Raphaël Martinez directeur de l’AOP pêche nectarines et abricot, Régine Duclos responsable des relations avec la distribution pour l’ANPP, Xavier Le Clanche responsable démarche VE au sein de l’ANPP, Sandrine Gaborieau : resp com’ pour  VE au sein de l’ANPP et Josselin Saint-Raymond directeur l’ANPP.

Pour plus d'informations : 
http://lapomme.org/vergers-ecoresponsables 


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)