Juan Carlos Navarro, directeur de Big Garlic :

« La demande est bonne, bien qu'il y ait une forte concurrence de l'ail chinois »

La récolte de l'ail bat son plein en Espagne, tant en Andalousie qu'en Castille-La Manche, et elle commencera bientôt aussi dans les régions productrices du nord. Contrairement à la saison dernière, où d'importants volumes d'ail ont dû être jetés en raison des mauvaises conditions climatiques qui ont nui à la qualité du produit, cette année, les volumes se rétablissent et la superficie a légèrement augmenté. 

« La saison dernière, la demande d'ail était supérieure à l'offre et les prix sont restés à des niveaux optimaux tout au long de la saison. En raison de la pénurie de produits, nous n'avons pas été en mesure de répondre à toutes les commandes que nous avons reçues », explique Juan Carlos Navarro, directeur de Big Garlic. « Cette année, les perspectives sont meilleures que la saison dernière. Si le temps reste favorable, nous pourrions avoir une récolte complète. Le produit est d'excellente qualité et il y a un large éventail de calibres, ce que l'on voit habituellement les années où la production est normale »

« Quant aux prix, il est encore tôt pour qu'ils se stabilisent, car l'ail est encore frais et la majeure partie de la production est actuellement dans les champs. A ce stade, il est encore difficile de savoir quelle tendance le marché va suivre dans les prochaines semaines. A partir de la mi-juin pour l'ail de printemps et de début juillet pour l'ail violet, les conditions de marché seront plus définies. Pour l'instant, la demande est bonne, même si la concurrence de l'ail chinois est forte sur les marchés internationaux. Le géant asiatique peut maintenir des prix très bas, par rapport à la production européenne. C'est ce qu'il a fait ces dernières années, et c'est pourquoi nous devons viser à être compétitifs en termes de durabilité et de sécurité alimentaire, et non de prix », déclare le producteur et exportateur. 

L'entreprise produit et commercialise de l'ail frais et de l'ail coupé, transformé dans ses installations modernes de Las Pedroñeras, dans la province de Cuenca. Ce marché a connu un développement important ces dernières années, mais il a été fortement perturbé depuis l'apparition de la pandémie. 

« Depuis le début de la crise du COVID-19, la vente de gousses d'ail épluchées a été fortement affectée en raison de la fermeture du canal HoReCa, qui est leur principal acheteur. Petit à petit, au fur et à mesure que les personnes sont vaccinées dans le monde, il semble y avoir une certaine reprise, même s'il faut encore attendre le retour à la normale. En revanche, le déclin des ventes de plats préparés a été compensé par une croissance des ventes d'ail frais dans le commerce de détail », ajoute-t-il.

Big Garlic est spécialisé dans la commercialisation en Europe et dans des pays tiers comme les États-Unis, entre autres. « En raison de la faiblesse de l'offre de l'année dernière, nous n'avons pas été en mesure d'expédier toutes les marchandises demandées par les pays tiers. Cette année, même si nous aurons davantage de volumes, nous devons faire face à une hausse des prix du fret maritime, qui ont triplé ces derniers mois en raison de problèmes également liés à la pandémie. Cela rendra la logistique des exportations beaucoup plus coûteuse », explique Juan Carlos Navarro.

Pour plus d'informations : 
Juan Carlos Navarro
Big Garlic
Tél. : +34 9654331 27
Cell. : +34 609601654
jc@big-garlic.com 
www.big-garlic.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)