Les nouvelles technologies permettent de lutter contre le gaspillage de fruits

À l'échelle mondiale, un chiffre effarant de 1,3 milliard de tonnes de nourriture est jeté ou perdu le long de la chaîne de valeur, soit environ un tiers de la production alimentaire totale. Ce que la plupart des gens ignorent, c'est que la majorité des déchets alimentaires s'accumulent au tout début de la chaîne. Une grande partie des produits, en particulier les fruits, est jetée en raison de défauts esthétiques, de couleurs, de formes ou de tailles atypiques, ou pour cause de surplus. Pour éviter ces problèmes, les producteurs de fruits ont besoin de données en temps réel sur la taille et le nombre de fruits. Ces informations aident les agriculteurs à prendre les mesures nécessaires pour obtenir une qualité de fruit optimale.


La figure 1 montre le potentiel financier des solutions de prévention des déchets alimentaires (Source : refed.com)

Le gaspillage alimentaire est un problème touchant l'ensemble de la chaîne de valeur
Les gouvernements et responsables politiques du monde entier ont fixé des objectifs pour faciliter la lutte contre le gaspillage alimentaire. L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) fait généralement la distinction entre les pertes alimentaires qui se produisent entre la récolte et les épiceries, et celles qui se perdent pendant la vente ou qui ne sont pas utilisées par le consommateur final. L'ONU ainsi que l'UE et les États-Unis ont pour objectif de réduire considérablement ces deux catégories de gaspillage alimentaire.

Heureusement, un espoir existe. Des start-ups passionnées telles que Pixofarm, Too Good to Go et 3PLW illustrent parfaitement la manière dont les outils numériques et les innovations peuvent être utilisés pour réduire le gaspillage alimentaire. Leurs idées vont de la prévention du gaspillage des aliments frais à l'optimisation et au suivi de la récolte, en passant par la transformation des déchets alimentaires en matières premières pour la fabrication de plastiques biodégradables.

Le gaspillage alimentaire est aggravé par les exigences et les politiques strictes de l'agriculture
Le secteur agricole est connu pour avoir des normes et des exigences plutôt élevées concernant les aliments vendus aux consommateurs finaux. Cela pose de grands défis aux producteurs de fruits, car ils sont obligés de trier les récoltes imparfaites. Dans le cas de l'industrie de la pomme, les fruits trop gros ou trop petits, qui n'ont pas la forme ou la couleur idéale attendue ou qui présentent tout autre type d'imperfection doivent être jetés. Sans parler des pommes endommagées ou des récoltes entières qui pourrissent carrément sur l'arbre. Certains agriculteurs doivent même se débarrasser de leur récolte de pommes en raison du dumping des prix. Tous ces éléments contribuent de manière significative au gaspillage alimentaire et font du gaspillage des fruits dans l'agriculture l'un des domaines présentant le plus grand potentiel d'amélioration.

L'UE recherche actuellement des solutions et des mesures pour faciliter l'approche « de la ferme à la table ». L'objectif principal est de faire progresser l'industrie alimentaire européenne sur les thèmes de la durabilité et de l'économie circulaire.

Une solution basée sur l'IA permet aux pomiculteurs de réduire les déchets de fruits
Les agriculteurs peuvent prendre de nombreuses mesures pour optimiser la qualité des fruits, mais ils ne disposent souvent pas des informations et des données nécessaires pour compter les fruits, éclaircir les arbres, prévoir la taille des fruits, etc. Ces données sont essentielles tant pour offrir la meilleure qualité possible que pour savoir à quel moment livrer les produits aux épiceries.

La startup autrichienne Pixofarm propose une solution pour assurer le suivi de ces données à l'aide d'un simple smartphone. Utilisant l'intelligence artificielle, l'application Pixofarm permet aux producteurs de pommes de prendre des photos de leurs pommiers et de leurs fruits afin de compter les pommes dans le verger de l'agriculteur. L'algorithme prévoit ensuite le nombre final de fruits à la fin de la saison. L'application offre également la fonction de suivi du calibre des pommes, ce qui permet de prévoir le moment idéal pour la récolte des fruits. L'algorithme prévisionnel estime le rendement et la répartition par classe de taille, ce qui facilite grandement le processus de vente aux épiceries.

« Il est incontestable que le monde est actuellement confronté à un énorme problème de gaspillage alimentaire. Nous ne pouvons pas continuer à procéder comme nous l'avons fait jusqu'à présent. Le changement doit avoir lieu maintenant. Chez Pixofarm, nous nous efforçons de nous attaquer à la racine du problème, c'est-à-dire de réduire le gaspillage alimentaire en optimisant la récolte des fruits. Ainsi, moins de fruits seront jetés. En fait, nous évitons le gaspillage alimentaire avant même qu'il ne se produise », déclare Farid Edrisian, PDG de Pixofarm.

Pour plus d'informations :
Rebecca Baranow
Pixofarm GmbH
Tél. : +43 660 314 26 30
rebecca@pixofarm.com
www.pixofarm.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)