Les oranges au Bénin : une filière qui reste à construire

Le Bénin produit aujourd’hui moins de 150 000 tonnes d’oranges par an, toutes variétés confondues. La récolte est répartie sur deux périodes au cours de l’année : de mars à août (6 mois) et de septembre à décembre (4 mois). Parmi les variétés généralement produites, on retrouve la Pineapple, le Tangelo (métisse orange/mandarine), la Clémentine, le Wikiwane, la Fortune, la Dancy, la Valencia late, et le Limettier rangpur.  
 
Implantée sur le territoire Béninois, Orana S.A. est une société qui œuvre activement à l’implémentation de la filière dans le pays. « Par manque de débouchés, rien n'a jamais été fait dans l'orange. Nous sommes aujourd’hui la seule société formellement installée au Bénin et qui travaille dans l'orange. Nous comptons plus de 6 000 producteurs et avons rassemblé autour de nous plus de 45 coopératives, pour assurer l'approvisionnement en matière première au démarrage de l'usine », explique Togbédji Ahokpa, PDG de la société Orana S.A.  


 
Une saison caractérisée par des oranges de petit calibre mais sucrées 
« Cette année au Bénin, les oranges sont petites mais elles présentaient déjà un bon taux de sucre au début du mois d’avril. Il y a un retard des pluies, sûrement dû au dérèglement climatique. Le prix est abordable et les premières récoltes sont encore en cours. Nous attendons donc la fin de l’année pour connaître approximativement la quantité de production nationale. Mais une chose est sûre, il y aura encore beaucoup d’oranges pourries, faute de débouché fiable. C'est pour cela que Orana se bat pour inciter les Béninois à consommer plus d'oranges, pouvoir exporter vers l'Europe et ensuite transformer pour l'export via son usine ». 
 
Une petite exploitation qui mise sur une production naturelle 
Les plantations de Orana S.A. s’étendent sur quelques hectares. Moins de 19 hectares sont actuellement exploités pour une production annuelle moyenne de 200 tonnes. « Notre production est petite, simple et naturelle. Nos oranges ne subissent aucun traitement chimique de l’apparition des premières fleurs jusqu’à la récolte. Quant à nos intrants, ils sont principalement composés de déchets ménagers. Douces, juteuses et sucrées, nos oranges ont la particularité d’être vertes, ce qui leur confère un certain aspect sauvage et tout à fait naturel. Depuis peu, nous nous sommes lancés avec Ecocert dans la certification d’une partie de notre production ». 


 
Une commercialisation locale mais aussi tournée vers l’export 
Orana S.A. exporte aujourd’hui une partie de sa production dans les pays voisins : au Nigéria et au Togo. Le reste de sa production est vendu localement : « Nous commercialisons nos oranges étiquetées sous la marque ‘’Orana ‘’. Super U est le premier commerçant du Bénin avec plus de 80.000 visites/mois. Il est notre principal client. Nous vendons aussi bien en vrac qu’en filets de 1 kg et de 2 kg ». 


 
A propos de Orana S.A. 
Orana S.A. est une société privée béninoise qui a débuté ses activités dans le négoce de boisson. Aujourd’hui, l’entreprise s’est également spécialisée dans la production et la commercialisation d’oranges locales. Orana S.A. travaille en ce moment sur l’implantation d’une usine de transformation de fruits, en particulier d’oranges, qui sera basée à Zâ-Kpota dans le Département du ZOU, au centre du pays. « Notre usine sera équipée d'une ligne de transformation de chez Fenco. Nous avons l’ambition de produire du concentré (FCOJ) et espérons démarrer au cours du milieu de l'année prochaine », conclut Togbédji Ahokpa.  

Pour plus d'informations : 
Togbédji Ahokpa 
Orana S.A.
Tél. : +229 91343034 / +229 96804040
secretariat@orana-sa.com   


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)