Le gingembre dans le top 10 des agro-exportations péruviennes

Grâce à la demande croissante de marchés tels que les États-Unis et les Pays-Bas, le département d'agro-exportation de l'association des exportateurs péruviens (ADEX) s'attend à ce que le gingembre se hisse parmi les dix premiers produits d'agro-exportation cette année.

L'année dernière, le gingembre s'est classé 12e avec des exportations d'une valeur de 88,4 millions d'euros, ce qui représentait alors une croissance de 155 % par rapport à 2019.

Le gingembre péruvien est exporté, entre autres, en Espagne, au Canada, en Russie, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie, au Brésil, en République dominicaine, au Chili, en Corée du Sud, en Colombie, en Suède, en Ukraine, aux États-Unis et aux Pays-Bas.

Dans le but de renforcer la culture et la commercialisation au niveau local et international, Ysabel Segura, directrice d'ADEX, souligne l'importance de la coopération entre les secteurs public et privé « La coopération peut également ouvrir des portes à notre gingembre sur d'autres marchés. Aujourd'hui, il jouit d'une grande reconnaissance et les chiffres le confirment : entre 2012 et 2020, ses expéditions dans le monde sont passées de près de 3,5 millions d'euros à plus de 88,4 millions », a-t-elle déclaré lors de la Ginger Week 2021, un événement en ligne organisé par Elisur Organic, une entreprise associée à ADEX.

Potentiel
Le directeur de la promotion et de l'articulation commerciale de Selva de Sierra et Selva Exportadora, Victor Sarabia, a déclaré que le marché mondial du gingembre était évalué à plus de 4,2 milliards d'euros en 2019 et, selon une étude, ce chiffre pourrait atteindre 6,75 milliards d'euros en 2027.

Hector Riveros, spécialiste en santé végétale du Service national de santé agraire (Senasa), a souligné le traitement spécial et différencié que les producteurs nationaux accordent à ce produit, car en Chine, le semis et la récolte sont réalisés avec des systèmes mécanisés pour réduire les coûts et obtenir une efficacité dans la rotation de la terre. « Cette culture est devenue assez répandue et les parties concernées la gèrent bien. Le Pérou présente des conditions optimales de température, d'humidité et de sol ; cependant, plus les surfaces augmentent, plus les parasites augmentent. Le travail de Senasa vise à identifier et à éliminer ces parasites. »

Selon Luis Angulo, directeur de la culture d'Elisur Organic, le gingembre péruvien est de taille moyenne par rapport à celui produit en Chine et au Brésil, mais son aspect est plus attrayant. La couleur de la variété péruvienne est plus jaune, ce qui lui donne un goût plus vif et légèrement plus acide. « Les caractéristiques extérieures de notre gingembre dépendent beaucoup des caractéristiques environnementales, comme le sol, la température et l'altitude. »

Il convient de noter que le Pérou est le troisième plus grand exportateur de gingembre au monde.


Source : diariocorreo.pe


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)