Bheki et Nathi Nene - Ferme Sebenzangamandla/Gugulethu

Réussir la réforme foncière : la communauté du KwaZulu-Natal ne perd pas de vue l'essentiel

L'agriculture n'était pas ce à quoi les frères Bheki et Nathi Nene, respectivement responsables opérationnels et administratifs à Sebenzangamandla, se destinaient. Ils ont grandi dans la communauté de Middelrus, à Mooi River, dans le KwaZulu-Natal, où beaucoup travaillaient dans les exploitations commerciales de pommes de terre et de maïs appartenant à des fermiers blancs. 

Cependant, en 2007, le gouvernement sud-africain a acheté la terre grâce à une demande de restitution déposée par la communauté et la terre leur appartenait.

Avec une expérience dans l'agriculture et une ferme en bon état de fonctionnement, y compris une salle de triage des pommes de terre mécanisée et des installations de stockage frigorifique, le principal obstacle qui les empêchait d'avancer était le capital.

Ferme Gugulethu à Mooi River, KwaZulu-Natal (photos fournies par Sebenzangamandla)

La communauté a poursuivi ses activités, même si elle ne pouvait se permettre que le strict minimum, en convainquant l'UMATI (Upper Midlands Agricultural Transformation Initiative) d'offrir son soutien et son tutorat.

Nathi, qui étudiait l'administration des affaires, raconte : « L'agriculture n'était pas mon premier choix, mais au fil des années, mon intérêt pour la ferme s'est accru. Quand j'ai approché notre communauté, alors que nous louions encore les terres à des agriculteurs commerciaux, nous avons décidé que nous devions commencer à le faire nous-mêmes. »

Travailler avec pouvoir
Le modèle a évolué au fil des ans, pour finalement aboutir à une société appelée Sebenzangamandla (qui signifie « travailler avec pouvoir »), composée de quatre directeurs qui sont des membres de la communauté, responsables des opérations quotidiennes et redevables à la communauté.

Dans le cadre de ce modèle, la ferme s'efforce d'atteindre l'autonomie financière et d'améliorer le revenu des ménages au sein de la communauté.

A droite : Nathi Nene, Zakhele Shezi et Bheki Nene, trois des directeurs, avec un représentant de Heineken pour qui ils ont cultivé de l'orge sous contrat.

« Lorsque nous avons commencé, ce dont nous avions besoin était un capital de départ. Certains de mes collègues ont acquis une expérience dans la production de légumes auprès des agriculteurs qui louaient les terres. C'était juste du financement pour démarrer et fonctionner dont nous avions besoin de toute urgence », dit-il.

« Et puis l'UMATI a proposé son aide, à partir de là, c'est comme si nous prenions en main notre propre avenir. »

Sebenzangamandla bénéficie de prêts pour les intrants de la part de Kagiso, une organisation financière qui soutient les agriculteurs en développement. 

Nathi note qu'ils se trouvent dans une « zone rurale profonde », où les communautés ont besoin d'informations dans les médias sur la manière de prendre de l'élan pour gérer une ferme.

Faites travailler votre magie !
Les pommes de terre de table, leur principale culture, sont récoltées de novembre à janvier et commercialisées par les agents de Delta Market sur le marché municipal de Durban.

A droite : Les pommes de terre de Sebenzangamandla de la municipalité de Mpofana au KwaZulu-Natal.

Potatoes South Africa leur a fourni des pommes de terre de semence grâce à un modèle de financement échelonné sur quatre ans. 

Graham Armstrong, le PDG de l'Upper Midlands Agricultural Transformation Initiative, joue le rôle de mentor auprès de la ferme Gugulethu. Il a été nommé par Potatoes South Africa pour les aider dans leur production de pommes de terre.

Cette année, Sebenzangamandla fournit une partie importante des cultures d'hiver comme le brocoli, le chou-fleur, les épinards, la laitue et les choux à AgriKool, un acheteur agricole basé à Pietermaritzburg qui approvisionne les commerçants informels et les détaillants de la région.

Planifier pour la prochaine génération
« Notre plan pour l'avenir est d'éduquer les bénéficiaires de cette ferme Gugulethu, c’est-à-dire les jeunes, en les emmenant à l'école pour apprendre l'agriculture », ajoute Nathi. « Nous voulons qu'ils acquièrent de l'expérience afin que nous puissions leur transmettre la ferme. Il s’agit, en fait, de notre mission. »

Outre la production de légumes sur les terres arables de leur ferme, ils ont des terres pour le pâturage, sur lesquelles ils prévoient d'étendre leur élevage, car ils ont déjà des bovins et des chèvres.

Pour plus d’informations :
Bheki & Nathi Nene
Sebenzangamandla/Gugulethu Farm
Tél. : +27 71 494 4846
sebenzangamandla@gmail.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)