Luis Fernando Rubio, directeur de l'ANPCA :

« La demande en ail espagnol reste forte »

Dans la région espagnole de Castille-La Manche, le secteur de l'ail est en pleine récolte de l'ail violet, le seul en Espagne dont la qualité distincte est officiellement reconnue par une Indication Géographique Protégée : Ajo Morado de las Pedroñeras. Le produit est d'excellente qualité cette année, affirme Luis Fernando Rubio, directeur de l'Association nationale des producteurs et commercialisateurs d'ail (ANPCA).

« Globalement, le temps a été favorable pendant la campagne et, en ce moment, le temps très sec que nous avons permet à l'ail de bien sécher et de bien se refermer. Nous avons donc des lots d'ail violet d'une qualité exceptionnelle », explique Luis Fernando. « De plus, les rendements à l'hectare sont élevés et nous avons une très bonne production ».

Les perspectives favorables en termes de production, de qualité et de rendements ne sont pas l'apanage de Castille-La Manche, puisque les autres régions productrices d'Espagne obtiennent également de bons résultats avec leurs campagnes. Le directeur de l'ANPCA indique qu' « en Castille-Leon, la récolte de l'ail de printemps est déjà terminée et on commence maintenant avec les variétés plus tardives, tandis qu'en Andalousie, toute la récolte est pratiquement terminée. »

Quant à la zone de production en Espagne, Luis Fernando fait état d'une reprise d'environ 6 %, malgré le fait que la saison de l'année dernière n'a pas répondu aux perspectives initiales en raison de la météo ; un facteur déterminant dans le résultat de la campagne.

Forte demande
Le marché est très actif pour la production espagnole. « La campagne de commercialisation pourrait être qualifiée de très bonne. La demande d'ail espagnol est très forte en ce moment », affirme le professionnel. « Le seul problème que nous avons rencontré est que certains marchés habituellement demandeurs d'ail précoce national, comme le Brésil, ont acheté de très petites quantités cette année par rapport aux précédentes, ce qui a pesé sur la balance commerciale », explique Luis Fernando. « Petit à petit, le marché de l'ail précoce se réactive. Cela se fait dans des destinations d'exportation plus traditionnelles qui ne sont pas si éloignées, mais qui s'engagent sur la qualité et la valeur ajoutée, comme les États-Unis ou le Canada. Quant à l'ail violet, nous avons une très bonne demande et recevons des commandes importantes. »

La saison de l'ail offre donc des perspectives très favorables cette année, malgré les difficultés logistiques sans précédent du trafic maritime mondial, qui touchent particulièrement la Chine, épicentre de la production mondiale d'ail, et en même temps, premier exportateur mondial.

« Le problème de la crise des conteneurs a un impact sur les prix de l'ail en Chine, mais pas seulement. Les taux de fret montent en flèche et cela nous affecte également lorsqu'il s'agit de respecter nos engagements et d'atteindre les marchés », explique Luis Fernando.

Cependant, l'augmentation des frais de transport n'est pas un obstacle pour la production espagnole, étant donné la forte demande internationale et le bon développement de la campagne commerciale. « Il est impossible de faire face aux prix et aux volumes d'ail de la Chine, mais nous pouvons nous différencier par la qualité et la valeur ajoutée. Nous y parvenons, même si cela requiert beaucoup d'efforts », affirme le directeur de l'ANPCA.

Pour plus d'informations :
Luis Fernando Rubio
ANPCA
Tél. : +34 967161011
lfrubio@anpca.es
www.anpca.es


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)