Les fruits et légumes de saison s'écoulent difficilement

En raison d'une météo « automnale et des températures fraîches », les consommateurs se détournent des pêches, melons et abricots. C'est ce qu'explique FranceAgriMer dans sa note de conjoncture pour le mois de juillet. 

Une année compliquée pour les producteurs puisqu'après le gel d'avril qui a fortement impacté les productions de fruits à noyau, l'absence de chaleur et de soleil n'encourage pas la consommation de fruits d'été. 

D'après FranceAgriMer, sur la base des données Kantar, entre la mi-mai et la mi-juin, les achats de fruits et légumes frais sont en baisse 4,4% par rapport à la même période en 2020. Jusqu'à 9,5 % pour les produits bio. 

« Pour les abricots, malgré une offre faible, il a fallu faire des concessions sur les prix pour maintenir la fluidité du marché. Mais les averses ne favorisent pas la consommation du produit et la demande reste attentiste », poursuit FranceAgriMer.

Pour les pêches et nectarines, « la dégradation des conditions météo ralentissent les ventes face à une demande sans engouement, des concessions de prix sont faites pour conserver un courant d'affaires ».

Pour les melons, « les volumes s'accumulent faute de demande suffisante sauf dans le Sud-Est qui connaît un bon ensoleillement depuis plusieurs semaines et où la demande régionale s'améliore ». 



Source : bfmtv.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)