Pierre Sweep, Pays-Bas :

« Scénario de rêve pour un démarrage en fanfare des ventes de céleris-raves »

Aux Pays-Bas, la nouvelle saison de céleri-rave a commencé la semaine dernière chez A&P Sweep. Pierre Sweep indique que la transition entre l'ancienne et la nouvelle saison a été formidable. « Je ne pensais pas que cela se produirait. Tout le monde, moi y compris, pensait que nous ne nous débarrasserions jamais des volumes. Mais c'est tout le contraire qui s'est produit. Bref, un scénario de rêve pour tout le monde. »

« Tout le mérite revient aux cultivateurs. Ils ont accepté les prix modérés du début de la saison. Et ce, malgré la situation du marché à ce moment-là. Nous avions alors précisé que les agriculteurs qui auraient participé au début participeraient également à la fin et c'est ce qui s'est passé. Nous avons pu placer tous les céleris-raves, en maintenant un excellent niveau de qualité jusqu'à la fin. »

« Nous avons un avantage. Nous pouvons approvisionner à la fois l'industrie et le marché du frais. Nos clients détaillants nous fournissent une base solide. Nous pouvons leur vendre beaucoup de volume. Cette année, on approche les 27 000 tonnes. Ce mois-ci, nous vendons encore les derniers anciens tubercules à l'industrie. Les nouveaux seront tous destinés au marché du frais. La nouvelle saison a connu un début prometteur. Elle a peut-être commencé plus tard, mais les récoltes sont bonnes », poursuit Pierre.



« Les choses semblent encore bonnes pour le moment. Et les prix du nouveau céleri-rave sont tout à fait raisonnables. Tous les pays annoncent qu'ils vont faire la récolte eux-mêmes. Mais, finalement, personne n'a d'équipement décent pour cela. Nous récoltons maintenant tous les jours. La demande est très vaste. Elle vient de Pologne, de la République tchèque et d'Allemagne ; mais aussi d'Angleterre et de Scandinavie. Ainsi que d'Angleterre et de Scandinavie. Tout le monde y trouve son compte », explique Pierre.

« Les surfaces sont également beaucoup moins étendues. C'est vrai pour des endroits comme la Pologne, mais aussi les Pays-Bas. Je pense qu'il y aura 200 hectares de moins ici ». Aucun des producteurs de Sweep ne s'est désisté. La bonne relation cultivateur-acheteur en est l'explication. « Ces dernières années, les personnes qui cultivent de manière purement spéculative sans acheteur se sont lassées. Il est utile de discuter de ce que l'on cultive et de la manière dont on le fait. Ensuite, vous trouvez toujours des solutions, même lors d'une mauvaise année comme l'année dernière. Dans ces cas-là, on ne gagne pas beaucoup non plus, mais on peut au moins couvrir ses frais », conclut Pierre.

Pour plus d'informations :
A&P Sweep
9a De Langeweg
4762 RA, Zevenbergen, NL
Tél. : +31 (0) 653 155 323
pierre@sweep.nl
www.sweep.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)