Indre-et-Loire : les arboriculteurs demandent le classement en calamité agricole

Les vergers d'Indre-et-Loire ont été sévèrement touchés par les aléas climatiques. Gel, grêle et manque de chaleur ont fortement impacté les pommes qui seront cette saison, trop petite, trouées et parfois même pourries. 

Chez Sébastien Delareux, arboriculteur à St-Aubin-le-Dépeint les fruits, non protégés par les filets anti-grêle sont trop abîmés. « Elles sont percées, ça pourrit. Elles sont invendables, et puis elles ne vont pas tenir jusqu'à la récolte ». Ce qui représente pour le producteur pas moins de 70 à 80 000 euros de chiffre d'affaires. 

« On voit sur ces Golden la peau qui est grisaillée, on appelle ça des flammes. Il n'y a aucun impact sur le goût mais c'est la beauté du fruit qui est remise en cause », poursuit Sébastien Delareux. Et puisque ces pommes ne correspondent pas aux standards de la GMS, elles ne pourront pas être classées en catégorie I et se vendront deux fois moins chères. Le manque de chaleur affecte également la taille des fruits, ce qui représente une perte de valeur pour l'arboriculteur. 

Des pertes d'exploitation à hauteur de 20 à 30 % pour les pommes, et jusqu'à 40 à 60 % de perte de rendement pour les poires dans le département. La filière a donc demandé un classement en état de calamité agricole auprès de la préfecture.  


Source : francebleu.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)