Royaume-Uni

Les producteurs du Pembrokeshire contournent le blocage des pommes de terre de semence

Une décision du Defra de bloquer les importations à grande échelle de pommes de terre de semence en provenance de l'Union européenne crée de nouveaux défis pour les producteurs du Pembrokeshire. Ces dernières années, jusqu'à 10 000 tonnes de pommes de terre de semence étaient exportées de l'UE vers le Royaume-Uni chaque année. Mais, les pommes de terre de semence n'étant pas incluses dans l'accord commercial post-Brexit, les demandes de commercialisation de pommes de terre de semence importées de l'UE ne seront désormais examinées qu'au « cas par cas ».

Cette décision intervient plusieurs mois après le refus de l'UE d'autoriser les importations de pommes de terre de semences en provenance de Grande-Bretagne dans l'UE et en Irlande du Nord. Le Defra a déclaré que le fait de considérer les demandes d'importation au cas par cas était une reconnaissance du fait que le Royaume-Uni est largement autosuffisant en matière de pommes de terre de semence, tout en fournissant un mécanisme pour les futures autorisations de commercialisation.

Le veto sur les importations de l'UE aura un impact car les variétés importées de l'UE sont différentes de celles cultivées en Grande-Bretagne, mais cela peut être atténué par l'utilisation de semences de ferme.

Dans le Pembrokeshire, Puffin Produce a déclaré que l'interdiction avait des conséquences sur la production de pommes de terre dans le Pembrokeshire, mais que l'entreprise « s'en sortait ».

La majorité de ses semences pour les cultures de pommes de terre destinées à la consommation humaine provient d'Écosse et d'Angleterre mais, ces dernières années, elle a également importé une quantité moindre de semences cultivées dans l'UE ; il s'agit principalement de variétés plus récentes présentant une meilleure résistance aux maladies et un meilleur rendement ou des qualités de consommation améliorées.

Tivysideadvertiser.co.uk rapporte qu'au cours des trois dernières années, Puffin a cultivé dans le comté une partie de ses propres semences certifiées de variétés de pommes de terre plus récentes, cultivées dans l'UE. Cette politique a été mise en œuvre en raison des difficultés rencontrées pour s'approvisionner de manière fiable et obtenir les tonnages dont elle avait besoin.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)