Marché mondial : la mangue

De nombreux producteurs de mangues ont vu leurs volumes réduits en raison des mauvaises conditions météorologiques qui continuent de faire des ravages dans certains pays producteurs, comme l'Italie, l'Espagne et l’Égypte. Celles-ci font grimper les prix, tandis que la Chine connaît le problème inverse dans certaines régions, avec des variétés clés en surproduction. Malgré cela, les espoirs d'une bonne qualité et d'une demande encore plus élevée restent grands dans l'ensemble. De nombreux producteurs et exportateurs s'attendent à recevoir de bons prix pour leurs mangues sur leurs marchés cibles.

Pays-Bas : le marché de la mangue se redresse après un mois d'août difficile
Selon un importateur néerlandais, le mois d'août n'a pas été exceptionnel pour le marché de la mangue. « Chaque année de mangue est différente. L'année dernière, nous avons eu des pénuries en août car la saison du Sénégal ne démarrait pas. Cette année, l'offre était suffisante de tous les côtés. La saison du Sénégal a donc été catastrophique pour les producteurs et les importateurs. Nous en ressentons encore les conséquences, mais la situation semble s'être améliorée. En effet, le marché a été assaini en partie grâce aux retards de l'offre brésilienne. Israël n'a pas encore beaucoup de produits alors que les premières mangues Osteen espagnoles arrivent sur le marché. Mais elles sont à un niveau complètement différent de celui des mangues d'outre-mer, ce qui les rend peu compétitives. Cela étant, les prix sortent lentement d'un repli. La barre des 5 euros était absente pendant des semaines, mais elle est maintenant une bonne indication pour les gros calibres. Les petits calibres sont encore difficiles à trouver. »

Allemagne : focus sur les mangues biologiques d'Espagne
La saison des mangues du Sénégal et du Pérou est terminée. Une entreprise a également proposé des mangues Kipepeo de Thaïlande et une petite quantité de mangues du Mexique sur une courte période. Plusieurs entreprises allemandes se concentrent maintenant sur les mangues biologiques d'Espagne avec différentes variétés comme les Osteen et les Kent. De nombreux clients sont prêts à payer plus cher pour des mangues biologiques de bonne qualité. Les prix du marché se situent entre 12 et 15 euros par kilo. Une entreprise de Bavière affirme que cette année, la demande de mangues a chuté, car la consommation domestique de l'année dernière a été plus importante que celle de cette année. Cependant, une autre entreprise de Basse-Saxe a déclaré avoir presque doublé le nombre de ses clients par rapport à l'année dernière.

Italie : baisse du rendement des mangues cultivées en Italie et baisse des prix des importations en Italie cette saison
En Sicile, un producteur cultivant des mangues sur 4,5 hectares fait état d'un rendement plus faible cette année (en raison d'une météo défavorable en décembre 2020 et février 2021) , mais la qualité est très bonne. « Nous venons de commencer la récolte pour nos partenaires sous contrat. Les premiers prix montrent une augmentation de 20 % par rapport à la saison dernière. La concurrence directe vient de l'Espagne, qui a commencé à récolter avant nous pour la campagne 2021. »

Selon un grossiste de Milan, la saison du produit importé du Mexique par voie aérienne s'est terminée normalement, faisant écho à la précédente campagne péruvienne. « Il n'y a pas eu beaucoup de pics à la hausse et pas beaucoup de pics à la baisse non plus. Les dernières semaines de vente ont été plus mouvementées. Actuellement, on trouve aussi de la mangue israélienne sur les marchés italiens, avec deux semaines d'avance. Les variétés sont les Maya, Aya, Kasturi, Kent, mais on ne retrouve pas les gros volumes ni la qualité similaire aux autres pays. Entre septembre et octobre, en fonction des zones de production, la saison de la mangue Kent du Brésil devrait également être lancée ». Le grossiste souligne que beaucoup de mangues Osteen espagnoles arrivent, avec des prix d'achat à la baisse (de 2,30 € la semaine dernière à 1,80 € actuellement). « Ce sont d'excellents fruits, qui arrivent sur les marchés italiens par transport routier ; ils sont également moins chers par rapport aux produits importés d'autres sources par voie aérienne ». La campagne de la mangue sicilienne va également commencer sous peu.

Des turbulences sont prévues, mais les prix auront tendance à baisser en raison des importants volumes attendus. « Les mangues espagnoles vont peser dans la balance. Si les quantités sont importantes, les gens seront enclins à acheter ce produit et non ceux importés par voie aérienne, à l'exception des contrats qui ont déjà été signés, avec les détaillants par exemple ». La mangue espagnole Osteen bénéficie également des différents formats, à savoir pré-mûrie, mûre, verte, en caisses de 10 kg, dans des tailles allant de 800 à 200 grammes, pour n'en citer que quelques-uns. La campagne en faveur de la mangue égyptienne démarre également. « C'est un bon fruit, mais malheureusement pas bien transformé. Son prix reste toutefois acceptable et pour les ethnies étrangères présentes en Italie, c'est une mangue qui plaît ». Concernant les mangues brésiliennes qui arrivent par voie maritime : « Les prix sont très bas. Nous parlons de moins de 4,00 € pour des variétés telles que les Keitt, Palmer et Tommy. Les prix vont encore plus souffrir avec l'arrivée de la mangue espagnole », conclut le grossiste.

Espagne : début de campagne positif pour les mangues espagnoles, avec une qualité et des calibres attendus satisfaisants
La campagne espagnole de la mangue a commencé dans l'Axarquia, à Malaga, qui compte environ 3 000 hectares consacrés à cette culture. Les premières mangues Tommy Atkins ont commencé la semaine dernière dans les exploitations les plus précoces. Cette semaine, les premières mangues Osteen de la saison ont été récoltées, étant donné qu'elles ont déjà atteint les niveaux Brix optimaux. La campagne commencera à prendre de l'ampleur et à atteindre des volumes importants à la fin de la semaine 36, du 8 au 10 septembre. Les premières ventes montrent que le marché est très intéressé par les mangues espagnoles. De plus, les producteurs affirment que la qualité est très bonne, supérieure à celle de l'année dernière, avec une très bonne couleur et des tailles plus grandes que les années précédentes.

Cette saison, comme les deux années précédentes, le potentiel de production maximal de mangues, qui est proche de 60 000 tonnes, ne sera pas atteint. Plusieurs facteurs déterminent ces rendements, notamment la gestion des cultures et les conditions météorologiques changeantes, qui influent indéniablement sur le développement de la production, mais il faut également tenir compte du problème du manque de ressources hydriques dans la région de l'Axarquia.

Les mangues produites à Malaga arrivent sur le marché à un moment où le Sénégal vient de conclure sa campagne, même si elles partageront l'espace avec les mangues brésiliennes dans les rayons. Ces dernières se vendent entre 3 et 4 euros la boîte. C'est un prix que les mangues espagnoles ne peuvent concurrencer, mais leur avantage sur le Brésil est leur proximité (au sein de l'Europe) et leur qualité mûre sur pied.

Selon un exportateur, cette année les prix en début de saison de la mangue sont plus modérés et se situent en dessous des références des deux dernières années.

Egypte : réduction de 30 % de la production égyptienne de mangues
Il reste encore quelques mois à la saison de la mangue égyptienne, mais l'année a présenté de nombreux défis. Le temps chaud a entraîné une baisse de 30 % de la production cette année, malgré l'objectif de l'Égypte d'augmenter sa production au fil des ans. La demande de mangues égyptiennes a été solide, mais la baisse de la récolte a entraîné une hausse des prix. Grâce à la bonne demande, de nombreuses mangues ont été envoyées en Europe, en Russie et dans les pays du Golfe.

Afrique du Sud : le COVID-19 et les taux de change défavorables affectent les importations de mangues sud-africaines
La pandémie mondiale continue d'avoir un effet sur les marchés sud-africains. En effet, certains détaillants en Afrique du Sud n'ont pas importé de mangues d'outre-mer depuis 2019 en raison du Covid-19, mais aussi des taux de change défavorables. Les mangues hors saison sont aussi parfois de mauvaise qualité, ce qui signifie que beaucoup ne peuvent pas justifier les coûts d'importation élevés.

Les premières mangues de la saison locale commenceront à arriver du Mozambique en novembre. Le pic de la saison de la mangue coïncide avec les vacances de Noël dans cette partie du monde ; il n'y a pas beaucoup de demande pendant l'hiver.

En ce qui concerne la saison de croissance sud-africaine, l'hiver a été froid et la floraison des mangues a été tardive, à savoir d'environ un mois. Bien que cela puisse sembler un retard important, le fait que la floraison ait été tardive n'est pas nécessairement un problème, car les plantes fleurissent sur une longue période, et il ne s'ensuit pas automatiquement une récolte plus tardive que d'habitude.

L'estimation de la récolte complète sera prête vers la fin du mois d'octobre.

Amérique du Nord : des prix plus élevés sur les mangues actuelles en Amérique du Nord
L'offre de mangues en Amérique du Nord est actuellement stable. Les expéditions vers l'Amérique du Nord s'accélèrent pour le début de la récolte brésilienne, en transition avec la saison mexicaine. « La courbe de taille au Mexique est historiquement orientée vers les mangues jumbo alors que le Brésil a généralement une taille régulière. La qualité reste élevée et l'offre est stable », déclare un expéditeur de mangues.

Actuellement, les variétés de mangues Keitt, Tommy Atkins et Palmer proviennent du Brésil et les préparatifs sont en cours pour la saison sud-américaine qui fournira les variétés de mangues Honey, Kent et Keitt. Le Brésil devrait continuer à fournir de bons volumes et une qualité élevée.

La saison mexicaine, qui a débuté la première semaine de janvier et se poursuivra jusqu'à la première semaine d'octobre, prévoit 78 millions de boîtes. Pour l'instant, le Mexique expédie principalement des fruits provenant de Sinaloa Sud et de Sinaloa Nord. Jusqu'à présent pour la saison, le Mexique a expédié 69,4 millions de boîtes et les prévisions sont à peu près les mêmes d'une année sur l'autre.

En ce qui concerne les variétés, les principales variétés du Mexique sont les Tommy Atkins (40 %), Honey/Ataulfo (27 %), Kent (19 %), Keitt (11 %) et autres (3 %) pour l'ensemble de la saison.

La demande est forte pour les mangues, en particulier dans la région du Sud et sur la côte Ouest. Traditionnellement, la consommation augmente chaque année. Les consommateurs continuent d'en apprendre davantage sur la saveur et les avantages pour la santé des mangues, alors que les producteurs et les expéditeurs travaillent sur des programmes de maturation pour fournir des fruits de haute qualité et une bonne expérience de consommation.

En ce qui concerne les prix, la tarification de l'industrie des mangues est plus élevée cette année que l'année dernière. Les prix ont augmenté d'une semaine à l'autre au cours des trois dernières semaines.

Ce qui reste un défi pour les mangues, et pour beaucoup d'autres produits de base, sont les problèmes de la chaîne d'approvisionnement mondiale. Le manque de disponibilité de conteneurs en Amérique du Sud constitue un défi logistique global pour l'industrie, entraînant des retards inévitables pour toutes les marchandises. Les expéditeurs continuent également à faire face et à s'adapter à l'évolution des situations et des restrictions causées par la pandémie.

À l'avenir, la saison de la mangue péruvienne devrait commencer dans trois mois environ.

Chine : la populaire mangue Guiqi est confrontée à des prix bas en raison de volumes élevés
En Chine, la mangue Guiqi a été une variété très prisée ces dernières années, avec une saison de pointe en juillet et août. Cependant, cette variété populaire a souffert d'un prix bas cette saison. Le prix dans la zone de production a chuté à 4 yuans/kg, soit beaucoup moins que les années précédentes. Cette situation s'explique principalement par le fait que le volume de production augmente rapidement et que le rendement est assez important cette année ; l'offre du marché est donc supérieure à la demande. De plus, certains agriculteurs cueillent les fruits environ un mois plus tôt sur l'arbre, de sorte que la qualité des fruits sur le marché n'est pas égale. Cela réduit la confiance des consommateurs.

Actuellement, la mangue Kate du Sichuan est toujours sur le marché. La production de cette mangue est bonne cette saison. Le prix est d'environ 25 yuan/kg dans les magasins de détail.

La Chine importe des mangues de Thaïlande, de Taïwan, du Vietnam, d'Australie, du Pérou et autres. Les importations en provenance des cinq principaux marchés représentent plus de 90 % des importations totales. De 2016 à 2020, les importations en provenance du Vietnam, de Taïwan et de la Thaïlande ont toutes montré une tendance à la hausse. Parmi elles, les importations du Vietnam ont augmenté de manière significative, tandis que les importations du Pérou et de l'Australie ont légèrement diminué.

Australie : de nouveaux hybrides de mangues pour les producteurs australiens
La saison australienne de la mangue est dans sa neuvième semaine, avec 44 000 plateaux envoyés sur le marché de la région de Darwin pour la semaine se terminant le 27 août, selon les prévisions nationales. Les volumes devraient augmenter, jusqu'à atteindre un pic à la mi-octobre, la saison se poursuivant jusqu'à la mi-décembre. Il a été signalé que les variétés Kensington Pride (KP) de Darwin semblent inégales dans la région - certains vergers s'attendent à une récolte abondante tandis que d'autres s'attendent à des volumes plus faibles que les saisons précédentes. Les récoltes de Calypso devraient commencer à la mi-septembre et certains vergers devraient avoir des volumes plus élevés que l'année dernière, avec beaucoup de fruits sur les arbres, mais le calibre des fruits devrait être plus petit. Les régions de production de Katherine et de Kununurra devraient commencer à faire des prévisions pour leurs récoltes à partir de la semaine prochaine.

Entre-temps, il a été annoncé que trois hybrides de mangue produits dans le cadre du programme national de sélection de la mangue passeront à la phase suivante de leur développement commercial dans les mois à venir. Les variétés, actuellement connues sous les noms de NMBP-1201, NMBP-4069 et NMBP-1243, sont protégées par des droits de reproduction végétale accordés par IP Australia et sont actuellement cultivées par plus de vingt producteurs sur des vergers en Australie occidentale, dans le Territoire du Nord, au Queensland et en Nouvelle-Galles du Sud.

La semaine prochaine : le kiwi !


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)