Rapport de marché BLE 34/21 :

La saison des abricots s'est terminée de manière peu spectaculaire

La saison des abricots s'est terminée de façon peu spectaculaire. Au cours de la semaine, les lots espagnols, autrefois dominants, ont totalement disparu du marché. Les clients n'ont alors eu accès qu'aux offres françaises. Les livraisons supplémentaires de Turquie et d'Italie ont tout au plus joué un rôle mineur. Les importations d'Europe de l'Est ont complété les ventes. Les fruits locaux ont généré un supplément de 5,- à 5,50 € par kg à Francfort ; ils ont particulièrement intéressé les détaillants spécialisés. Globalement, la disponibilité a été sensiblement limitée. La demande a également diminué de manière significative. Les prix sont souvent restés à leurs niveaux précédents. Dans certains cas, ils ont légèrement augmenté en raison de l'accroissement des volumes.

Pommes
Les lots locaux nouvellement récoltés ont prédominé. La présence de Gravensteiner et Boskoop s'est étendue. L'offre s'est développée. La demande n'a pas toujours pu suivre.

Poires
Les Santa Maria turques et italiennes ont dominé les magasins en termes de quantité. Les clients sont assez réticents à les acheter, bien que leurs qualités organoleptiques ne laissent généralement rien à désirer.

Raisins de table
La disponibilité s'est accrue. La demande a été aisément satisfaite. Les prix sont souvent restés à leur niveau antérieur. Dans certains cas, ils ont également affiché une légère tendance à la hausse.

Fraises
Les lots nationaux ont dominé le marché. Bien que l'offre se soit resserrée, la liquidation n'a pas toujours été couronnée de succès. L'intérêt était tout simplement trop faible, une certaine saturation de la clientèle ne pouvant être niée.

Pêches et nectarines
L'assortiment se composait principalement de lots espagnols, français et italiens. Des livraisons de Turquie, de Serbie et de Grèce ont complété le marché.

Prunes
En provenance d'Allemagne, les principales prunes livrées ont été les Hanita, Cacaks Schöne, Top, et Bühler Frühzwetschge. Les variétés Auerbacher et Cacaks Fruchtbare ont gagné en importance.

Citrons
Les produits sud-africains et espagnols prédominent, les produits argentins les complètent. La quantité totale disponible a diminué, mais a été suffisante pour couvrir la demande.

Bananes
La demande n'a pas été particulièrement forte. Cependant, l'offre des plantes mûres s'est généralement harmonisée avec les accommodations.

Chou-fleur
Les lots nationaux ont dominé. L'intérêt a été satisfait sans difficulté. Aucun mouvement significatif n'a été perceptible au niveau des prix.

Laitue
L'offre intérieure en laitue a légèrement augmenté, tandis que l'offre belge a été limitée. La demande a été satisfaite sans difficulté.

Concombres
Comme précédemment, l'offre de concombres se composait de produits nationaux, néerlandais et belges. A Berlin, les premières marchandises espagnoles sont apparues au cours de la semaine.

Tomates
Les lots néerlandais et belges ont nettement dominé les événements. En outre, les lots polonais et turcs ont été les principaux concernés.

Poivrons
Les négociants ont dû baisser leurs prix pour des offres néerlandaises et belges autrefois très chères. En effet, les articles polonais constituaient de plus en plus une alternative moins chère.


Source : BLE


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)