Pyrénées-Orientales : des prix élevés pour les producteurs de pêches

Malgré une récolte moindre, la pénurie de fruits à noyau au niveau européen a été bénéfique pour les producteurs des Pyrénées-Orientales qui ont pu écouler leurs stocks à des prix très élevés. 

Pour rappel, une pêche sur deux produites en France provient des Pyrénées-Orientales, soit près de 100 000 tonnes par an. « À cause du gel, la production est globalement en recul de 20 % cette année dans le département, mais nous nous en sortons mieux que dans le reste de l'Europe », explique Jean-François Not, président de la coopérative Ille Fruits. 

Avec le manque de fruits à noyau sur le marché européen, les prix ont flambé. « On a passé une saison qu'on avait pas connue jusqu'à présent, avec des prix soutenus tout au long de la récolte. Les fruits ont été très correctement rétribués. Avant le conditionnement, on peut dire que le brut de cueille était autour de un euro le kilo pour les producteurs », affirme Jean-François Not sur France Bleu Roussillon.   

Une récolte impactée par la situation sanitaire 
« La situation sanitaire a été encore plus marquée que l'an dernier ». Des chaînes entières ont dû être arrêtées après que des salariés aient été testés positifs. 




Source : francebleu.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)