Le gouvernement travaille sur un décret royal visant à réduire la pollution plastique

L'Espagne va interdire la vente de fruits et légumes sous plastique à partir de 2023

Selon des sources officielles, le décret royal sur les emballages et les déchets sur lequel travaille le gouvernement, et que le ministère de la transition écologique s'apprête à rendre public, interdira la vente de fruits et légumes sous plastique dans les commerces de détail en Espagne à partir de 2023.

L'interdiction des emballages en plastique s'appliquera aux produits à base de fruits et légumes pesant moins d'un kilogramme et demi. Cette interdiction est similaire à celle contenue dans la loi française anti-gaspillage qui entrera en vigueur dans ce pays en 2022. L'exécutif espagnol cherche à lutter contre la surconsommation d'emballages, a déclaré une porte-parole du ministère. Les mêmes sources ont justifié le veto en affirmant que la pollution plastique a déjà dépassé toutes les limites.

Selon les informations disponibles, l'interdiction ne s'appliquera pas aux aliments qui risquent de se détériorer lorsqu'ils sont vendus en vrac. L'Agence Espagnole établira la liste des produits pour la sécurité alimentaire et la nutrition.

Emballages réutilisables
L'un des objectifs du décret royal est de réduire de 50 % la commercialisation de bouteilles en plastique pour les boissons d'ici 2030, selon les informations que les principaux acteurs du secteur ont reçues du gouvernement. D'ici la fin de cette décennie, 100 % des récipients présents sur le marché devraient être recyclables.

Le ministère vise également à promouvoir les emballages réutilisables, tels que les bouteilles en plastique dur ou en verre, qui peuvent être utilisées à plusieurs reprises.

L'un des plus grands défis de ce décret royal et de la loi sur les déchets qui est en cours d'examen au Congrès des députés est la mise en œuvre d'un système de dépôt et de retour des conteneurs, qui est déjà appliqué dans certains pays de l'Union Européenne, mais qui fait l'objet d'un différend entre certaines organisations environnementales en Espagne -qui défendent ce modèle- et Ecoembes -l'entreprise chargée de gérer la majorité des emballages domestiques dans le pays.

 

Source : elpais.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)