Une plante halophile cultivée pour la première fois en aquaponie

Récemment, à l’IRTA (institut de recherche et technologie agroalimentaire) Sant Carles de la Ràpita, en Espagne, une plante halophile, a été cultivée pour la première fois en aquaponie. Il s’agit de la salicorne ou asperge de mer, en combinaison avec le mulet (Mugil cephalus), un poisson omnivore principalement exploité pour la pêche et la consommation locale dans le delta de l'Ebre. L'expérience fait partie du projet européen NewTechAqua du programme H2020, qui vise à innover dans les systèmes de production aquacole durables.

Lors d’une première phase, le système a été testé en cultivant des laitues. « En janvier 2021, en moins de trois mois, nous avons récolté 90 kg de laitue. Après s'être assuré du bon fonctionnement du système, dans la deuxième phase, nous avons déjà cultivé des salicornes, avec 250 kg récoltés sur 18 m². Cela confirme que le mulet est un bon choix de poisson pour construire un modèle aquaponique efficace », explique Enric Gisbert, responsable du programme d'aquaculture à l'IRTA.

La salicorne est une plante grasse halophile qui pousse dans les systèmes côtiers à forte concentration de sel, comme les plages et les mangroves. Mais dans certaines régions, comme le delta de l'Ebre, elle ne peut être récoltée car elle est protégée. Actuellement, elle est considérée comme un met de choix en raison de sa saveur salée intense. Mais dans la première moitié du XXe siècle, elle constituait une ressource alimentaire précieuse pour les populations côtières et contribuait à réduire la faim.

« L'aquaponie pourrait être une alternative pour continuer à utiliser cette plante dans le monde culinaire, avec des conditions de gestion et de sécurité alimentaire contrôlées tout en protégeant l’environnement », explique M.Gisbert. Cette plante a également la particularité de pouvoir se développer dans des sols infertiles et avec peu d'eau douce. Les premiers essais ont montré qu'en utilisant des excréments de bar, la salicorne augmentait sa teneur totale en acides gras et n'avait pas besoin d'une salinité d'eau aussi élevée, ce qui constitue un avantage par rapport à d’autres plantes.

Source : interempresas.net 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)