« Les prix sont supérieurs aux années précédentes »

Au 1er octobre, la production française de pommes de 2021 est prévue en nette baisse comparée à la moyenne quinquennale, et inférieure à celle de 2020 déjà faible. La commercialisation de la récolte 2021 est en retard et les prix sont supérieurs aux années précédentes, indique le service de la statistique agricole du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.  

Retard de commercialisation et prix élevés
En septembre 2021, la commercialisation sur le marché intérieur n'est pas encore tout à fait en place en raison du retard de production. Les cours sont soutenus par le déficit de production et sont supérieurs de 20 % à ceux de l'année dernière, et de 26 % à la moyenne 2016-2020.

La commercialisation pour la campagne 2021-2022 de la pomme de table commence en août 2021 avec 10 jours de retard, par les variétés précoces estivales, dont la Gala. Les prix sont favorablement orientés. La WAPA prévoit en 2021 une production européenne de pommes supérieure de 10 % à celle de 2020 et de 5 % à la moyenne 2016-2020. La production de la Pologne, premier pays producteur de pommes, atteindrait un niveau important, après les deux dernières récoltes réduites (+ 22 % sur un an et + 16 % comparé à la moyenne 2016-2020). Celles de l’Allemagne et de l’Espagne progresseraient respectivement de 6 % et 28 % sur un an. La récolte de l’Italie, touchée comme celle de la France par un gel printanier, se contracterait de 4 % sur un an. La production européenne de la variété Gala augmenterait de 8 % sur un an, atteignant son niveau le plus élevé depuis au moins 10 ans.

Sur la campagne 2020-2021, le chiffre d’affaires de la pomme est stable au niveau national sur un an, et en hausse de 3 % par rapport à la moyenne des cinq dernières campagnes. Cette évolution moyenne
masque toutefois une grande disparité entre régions : en Paca, le chiffre d’affaires augmente de 11 % sur un an alors qu’il chute de 17 % en Aquitaine. D’août 2020 à mai 2021, les volumes français de
pommes exportés au sein de l’Union européenne diminuent de 8 % sur un an et de 23 % par rapport au niveau moyen 2015-2019. En 2020, l’excédent commercial augmente de 24 % sur un an. 

Source : Agreste


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)