La qualité des pommes polonaises parle d'elle-même cette saison

Les exportateurs polonais de pommes sont satisfaits de la qualité des récoltes de cette saison, mais les coûts de production ont également augmentés de manière significative. Un exportateur explique qu'il a dû se détourner vers différents ports juste pour obtenir quelques conteneurs disponibles, bien que le temps de transit soit plus long via cette route. Dans l'ensemble, la saison n'est pas exempte de défis.

La saison polonaise de la pomme bat son plein et, selon Jakub Krawczyk, directeur des exportations de l'exportateur polonais de pommes Appolonia, il y a quelques difficultés à surmonter cette saison : « Nous avons presque terminé la récolte, mais le travail continue. La météo a été délicate, tout le monde manque de main-d'œuvre et certains producteurs nous ont informés de quelques retards ou même de problèmes de récolte. Nous espérons simplement qu'ils ramasseront toutes les pommes des arbres à temps.

Malheureusement pour les producteurs, c'est une période difficile, causée par le faible prix des pommes de l'industrie et les très fortes augmentations des coûts, par exemple pour les produits phytosanitaires. Sans parler de l'augmentation du coût du bois, de l'électricité ou d'autres prix, mais ces coûts sont en constante augmentation depuis quelques mois. Les producteurs et d'autres groupes organisés ont également mené de fortes actions pour convaincre les grandes chaînes de supermarchés d'adopter une politique commerciale équitable, d'obtenir de meilleurs prix pour les producteurs et de vendre davantage de produits locaux dans les rayons. »

M. Krawczyk est extrêmement satisfait de la qualité des pommes polonaises cette année. « La coloration des pommes polonaises est très intense cette année et la plupart des pommes sont plus grosses. Par exemple, la couleur des Galas est absolument parfaite et, en plus, la Golden ne présente aucun dommage dû au gel. C'est également l'avis partagé par nos clients qui voient les pommes sur les arbres, dans les bacs et emballées. La qualité parle d'elle-même cette saison ! Nous sommes encore en train de récolter certaines variétés, par exemple l'Idared vient de commencer. »

Bien que la demande soit forte à ce stade de la saison, M. Krawczyk explique que la plupart des exportateurs de pommes se concentrent sur le remplissage de leurs chambres froides pour réaliser davantage de profits plus tard dans la saison : « La demande est assez élevée en ce moment, mais toutes les entreprises ne travaillent pas à 100 % de leurs capacités de production, car la plupart d'entre elles se concentrent sur la fin de la récolte et le remplissage de toutes les chambres froides. Cette situation devrait changer au début du mois de novembre, après quoi toutes les machines devraient travailler à plein temps. Il y a une grande demande de pommes en Egypte et au Moyen-Orient en ce moment, beaucoup de marchandises sont envoyées dans ces régions. Nous constatons que certaines régions d'Europe ont commencé leurs commandes plus tôt que d'habitude. »

L'un des principaux problèmes face à la concurrence est que les exportateurs vendent leurs pommes à un prix qui ne couvre pas les coûts de production. « Nous disons toujours que la concurrence ne dort pas et cette année n'est pas différente. La concurrence est forte, tant dans notre pays qu'en Europe en général. Nous entendons tout le temps que certaines entreprises/producteurs vendent des marchandises à un prix inférieur au coût de production et ce n'est pas bon pour le marché », explique M. Krawczyk. « Les autres clients peuvent commencer à penser que ce prix bas est un prix normal, ce qui n'est absolument pas le cas. Bien sûr, lorsque les volumes de fruits sont plus importants, il est encore plus nécessaire de vendre des produits plus rapidement ou à des prix plus bas, mais chacun doit se demander si cette stratégie le mènera au succès dans les deux prochaines années. La meilleure idée est de continuer à calculer correctement les coûts et de ne pas céder à la panique si facilement. »

L'un des coûts qui a augmenté de manière significative est le transport. L'exportateur affirme qu'ils doivent parfois se détourner vers différents ports juste pour obtenir des conteneurs disponibles pour leurs produits : « Tout le monde peut voir que le prix du transport a augmenté et que la disponibilité des conteneurs et des camions est beaucoup plus faible en ce moment. Il faut parfois changer le chargement d'un port à l'autre, avec un temps de transit plus long, juste pour obtenir un conteneur. Certains de nos partenaires logistiques prévoient que d'ici la fin octobre, il devrait y avoir davantage de conteneurs disponibles dans les ports du sud de l'UE. Nous étions préparés à une augmentation des prix pour tous les types de transport, mais c'est encore plus cher que cela ne devrait l'être. Cependant, nous ne pouvons pas vraiment y faire quelque chose ».

« Nous aurons beaucoup de travail cette saison en raison des volumes plus importants, mais cela nous motive. Nous devons négocier des prix équitables pour nous et pour nos producteurs et actionnaires, ce qui n'est pas facile en raison de nombreuses inconnues comme les coûts de production. Comme à chaque saison, la question la plus importante n'est pas seulement le prix et la disponibilité du produit, mais aussi les conditions de paiement, qui sont aussi un élément très important pour clore la transaction. » conclut M. Krawczyk.

Pour plus d'informations : 
Jakub Krawczyk
Appolonia
Tél. : +48 785 342 930
jakub.krawczyk@appolonia.pl  
www.appolonia.pl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)