La robotique douce pourrait s'attaquer aux problèmes de main-d'œuvre agricole

Une génération de nouveaux robots, développés en Europe, qui utilisent la photonique pour détecter un fruit, entre en jeu. Ces types de robots sont fabriqués à partir de matériaux malléables tels que le silicone et d'autres polymères, au lieu du métal habituel. Ces matériaux confèrent aux robots des caractéristiques organiques, reproduisant le fonctionnement des muscles et permettant aux robots de se déplacer et d'effectuer des tâches de type humain, impossibles pour les machines métalliques. 

Grâce à la flexibilité des matériaux, les robots peuvent désormais cueillir des fruits mous sans les endommager. Une autre caractéristique potentielle des robots du futur est leur capacité d'autoréparation, imitant la capacité de guérison du corps humain. Les recherches actuelles portent principalement sur l'amélioration des matériaux utilisés et sur la conception de moyens leur permettant d'éviter les réactions chimiques, mais au Royaume-Uni, des chercheurs de l'université de Cambridge travaillent actuellement à la mise au point de matériaux autoréparables.


Source : fpcfreshtalkdaily.co.uk


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)