Joan Manuel Barrena, conseiller économique et commercial de Promperú en Espagne :

« Le Pérou et l'Espagne sont deux grands fournisseurs de produits alimentaires et sont complémentaires »

Cette année encore, le Pérou a participé au salon Fruit Attraction, organisé par Ifema Madrid, en Espagne, soit le troisième marché le plus important pour l'agriculture péruvienne, après les États-Unis et les Pays-Bas. Comme le révèle le dernier rapport mensuel sur les exportations péruviennes, préparé par le service de renseignement du marché de Promperú, les exportations agricoles totales du Pérou vers l'Espagne jusqu'en juillet ont atteint une valeur FOB de 307 millions de dollars en 2021, enregistrant une croissance annuelle de 22 %.

« Le Pérou a été l'un des premiers à manifester son intérêt pour le Fruit Attraction 2021, et de mon point de vue, cette édition a été un succès qui a dépassé toutes les attentes », déclare Joan Manuel Barrena, conseiller économique et commercial de Promperú en Espagne. « Le pavillon péruvien comptait 16 entreprises et 5 associations réunissant elles-mêmes 10 entreprises et, selon les données fournies par l'Ifema, 260 visiteurs professionnels péruviens de 186 entreprises de produits ou services agricoles ont été enregistrés. En termes commerciaux, toutes les entreprises exposant au pavillon péruvien ont été très satisfaites de la qualité des visiteurs qu'elles ont reçus d'Espagne, de France, d'Italie, de Russie, du Royaume-Uni, des Émirats arabes unis et même d'Inde, ainsi que de l'ampleur de la foire ».

Le Pérou peut offrir une large gamme de produits agricoles et possède une grande capacité de production grâce à la diversité climatique conférée par sa topographie (avec la cordillère des Andes), qui se traduit à son tour par une grande diversité écologique. De fait, selon les données du ministère du Commerce extérieur et du Tourisme (Mincetur), en 2020, le Pérou était le premier exportateur mondial de myrtilles fraîches et de quinoa, le deuxième exportateur d'avocats, d'asperges fraîches, d'asperges en conserve et de châtaignes pelées, le troisième exportateur de gingembre entier et le quatrième exportateur mondial de raisins frais, de mangues et de petits pois. L'année dernière, il est resté dans le classement des 10 premiers exportateurs mondiaux, avec 37 produits différents. « Le Pérou est en effet un grand fournisseur de produits alimentaires, mais l'Espagne l'est aussi, et les deux pays sont complémentaires, car leurs saisons de production s’alternent », souligne Joan Manuel.

Les principaux produits exposés à la foire et les plus demandés par les visiteurs, ont été les avocats, les raisins et les asperges, détrônés cette année par les avocats comme produit frais péruvien le plus exporté vers l’Espagne. Mais ils ne sont pas les seuls, selon M. Barrena.

« Nous avons également présenté nos mangues, grenades, agrumes et gingembre, ainsi que notre gamme de produits traditionnels, qui possèdent un grand potentiel. Les fruits et légumes de cette catégorie sont en plein essor en Espagne, et pas seulement au sein de l'importante communauté péruvienne et latino-américaine du pays. En moyenne, 150 000 touristes Espagnols se rendent chaque année au Pérou pour découvrir la gastronomie locale ; il existe plus de 220 restaurants péruviens en Espagne qui sont en quelque sorte les ambassadeurs de ces produits. Ils ont notamment popularisé les piments, un ingrédient très important de notre gastronomie, les citrons verts, largement utilisés dans le ceviche, le lucuma, produit fruit avec lequel on peut faire des glaces, l'ulluco ou le maïs violet. En fait, aujourd'hui, ces produits traditionnels ne s'adressent plus seulement au consommateur péruvien ou latino-américain, mais aussi au consommateur espagnol », explique Joan Manuel Barrena.

De nouveaux produits pourraient entrer en Espagne à court terme
La Commission de promotion du Pérou pour l'exportation et le tourisme, Promperú, travaille à la promotion des produits péruviens à valeur ajoutée sur le marché mondial. Elle tente de mettre en rapport l'offre nationale et les importateurs internationaux et favorise ainsi les opportunités commerciales au Pérou.

« En ce qui concerne l'entrée de nouveaux produits, nous faisons le travail nécessaire à la demande du secteur privé péruvien. S'il souhaitent l'introduction d'un nouveau produit sur un marché, nous y travaillons. Nous avons l'intention d'introduire à court terme des ananas, des bananes bio et des kakis en Espagne. En réalité, déjà avant la pandémie, nous étions en contact avec une entreprise péruvienne intéressée par l'importation de kakis espagnols et, à son tour, par leur exportation en Espagne afin de couvrir l’approvisionnement tout au long de l’année. »

« Pendant le salon, nous avons également exposé la mangue Ataulfo, une petite mangue jaune, très sucrée et nous avons reçu de nombreuses demandes d'entreprises espagnoles très intéressées par ce fruit », poursuit-il.

« Nous sommes très heureux d'avoir été présents au Fruit Attraction, qui se confirme comme un salon très important pour le secteur péruvien du frais. Il se tient également à une date clef, juste avant le lancement des récoltes de myrtilles et de raisins au Pérou. Le nombre de visiteurs et l'intérêt manifesté par les entreprises péruviennes et espagnoles confirment l'importance de ce salon pour le Pérou. Nous reviendrons donc en 2022 dans un espace plus grand qui devrait nous permettre de faire venir plus d'entreprises péruviennes et où nous pourrons recevoir plus de visiteurs », conclut Joan Manuel Barrena.

Pour plus d'information : 
Joan Manuel Barrena
Conseillé économique et commercial
Bureau Commercial du Pérou à Madrid
Promperú
jbarrena@promperu.gob.pe
https://institucional.promperu.gob.pe


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)