Annonces

Top 5 d'hier

Top 5 de la semaine dernière

Top 5 du mois dernier

Evy van Gastel, Special Fruit :

« Pression sur les prix des avocats attendue en raison des retards et de l'augmentation des plantations »

Actuellement, l'année en cours dans la plupart des pays producteurs assure une offre importante d'avocats sur le marché. « Au Chili notamment, la différence d'offre par rapport à l'année dernière est considérable. L'an dernier, ce pays a eu une récolte très limitée, si bien qu'il a cessé d'exporter vers l'Europe en décembre. C'était assez dramatique pour nous, car le Chili est un de nos principaux fournisseurs à cette période. Il nous fournit normalement des avocats jusqu'à fin mars/début avril », explique Evy van Gastel, de Special Fruit, en faisant le bilan. « De ce fait, l'année dernière, nous avons dû nous rabattre sur les avocats des pays méditerranéens comme l'Espagne, Israël, le Maroc et le Portugal, connus pour leurs prix élevés. Heureusement, nous avions une réserve d'avocats en provenance de Colombie. »

« Cette année, heureusement, la situation est très différente. Le Chili a beaucoup plus de produits disponibles, bien que le marché local soit de nouveau très fort, il reste suffisamment d'avocats pour l'exportation. En outre, la Colombie est en plein essor dans la culture des avocats. Alors que le Chili connaît une croissance limitée en termes de nouvelles plantations, la Colombie double son volume d'exportation annuel. Ces origines se rejoignent désormais, ce qui se traduit actuellement par une forte baisse des prix sur le marché », poursuit Evy.

Special Fruit livre actuellement les derniers avocats péruviens et propose également des avocats israéliens Hass. « L'offre est abondante, car les premiers produits marocains sont eux aussi sur le marché et que l'Espagne commence mi-décembre avec des avocats Hass à bonne teneur en matière sèche. Le Portugal va s'ajouter et Israël va également commencer à exporter davantage. Je m'attends donc à ce que le prix de l'avocat subisse une forte pression au cours de la période à venir. »

« En même temps, je ne suis pas pessimiste quant aux ventes d'avocats. Nous avons traversé la saison péruvienne sans encombre. Si le pays a exporté 30 % de plus au niveau mondial et 11 % de plus vers l'Europe, le marché a plutôt bien résisté. Cependant, les retards sont actuellement très problématiques, surtout pour la saison chilienne. La pénurie de conteneurs n'est pas la seule en cause ; d'autres incidents ont également entravé le bon déroulement des opérations. On dirait qu'il y a toujours un problème cette saison : une fois, le navire a été contaminé par le coronavirus, la fois suivante, le moteur du navire a pris feu, puis une grue s'est brisée à Rotterdam. Cela amène des difficultés et requiert beaucoup de flexibilité. Ce n'est pas pour rien que nous avons demandé à nos fournisseurs de répartir autant que possible leur approvisionnement sur plusieurs compagnies maritimes afin de diviser le risque. Mais si des avocats du Chili, de Colombie et du Pérou atterrissent chargés dans le même bateau, ils se retrouvent tout aussi loin de leur destination finale. »

Selon Evy, la part des avocats biologiques augmente elle aussi, mais moins rapidement que celle des avocats conventionnels. « On constate également que le marché est en quête permanente de l'emballage le plus écologique. La coronavirus a fait augmenter la demande de produits emballés, mais je vois cette tendance s'atténuer avec le temps. L'allongement de la durée de conservation est également un sujet brûlant sur le marché. Nous sommes par ailleurs en train de tester les revêtements requis à cet effet. »

Enfin, elle indique que c'est un soulagement de pouvoir de nouveau voyager et de rendre visite aux fournisseurs. « En fin de compte, le facteur de bienveillance dans notre secteur est et reste extrêmement important ; il s'obtient par un contact personnel et non par une réunion via Skype. Le contact personnel est indispensable pour une coopération optimale. C'est pourquoi j'ai aimé me ressourcer au salon de Madrid ! »

Pour plus d'informations :
Evy van Gastel
Special Fruit
Europastraat 36
2321 Meer - Belgique
Tél. : +32(0)3 330 1792
evy@specialfruit.be
www.specialfruit.be


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)